Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sigfox dans 10 villes aux Etats-Unis mi-2016 mais pas en Bourse avant mi-2017

La société toulousaine, qui ambitionne une position de leader mondial sur la connectivité des objets s’est lancée dans une véritable course de vitesse. L’objectif est d’accélérer le déploiement de son réseau à l’international. Elle annonce la couverture de 10 villes américaines majeures pour avril 2016.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sigfox dans 10 villes aux Etats-Unis mi-2016 mais pas en Bourse avant mi-2017
Ludovic Le Moan, co-fondateur et directeur général de Sigfox © Erwan Masson

Sigfox, qui développe une technologie de connectivité cellulaire à bas débit, basse consommation et faible coût, spécifiquement dédiée à l’internet des objets, déploie à grande vitesse son réseau à l’international. Déjà opérationnel en France, en Espagne, au Royaume-Unis et aux Pays-Bas, le réseau Sigfox est aujourd’hui en cours de déploiement sur l’Irlande, le Portugal, la Belgique, le Danemark, le Luxembourg et la République Tchèque, avec en ligne de mire les Etats-Unis. La dernière levée de fonds, de 100 millions d’euros, conclue en début d’année 2015, doit fortement contribuer à cette accélération sur l’international.

 

Si sur certains pays, la société s’appuie sur des partenaires industriels locaux, le déploiement sur les USA, comme sur la France, devrait se faire sur fonds propres. Mais avec les Etats-Unis, la société change d’échelle. "Le déploiement du réseau sur l’ensemble de la France nous a coûté 5 millions d’euros. Pour couvrir l’ensemble des Etats-Unis, l’investissement devrait être de l’ordre de 80 à 100 millions d’euros", précise Ludovic Le Moan, co-fondateur et directeur général de Sigfox.

 

Dans un premier temps, la société cible prioritairement les grandes villes. A partir de ses deux antennes locales de Boston (siège de la filiale américaine) et de San Francisco, la startup française entend déployer une stratégie très offensive. Le réseau Sigfox devrait couvrir 10 des plus grandes villes américaines d’ici avril 2016. "Nous devons aller très vite", insiste Ludovic Le Moan. Le chef d’entreprise affiche clairement son ambition de s’imposer comme le leader mondial sur son marché.

 

Cette expansion en Amérique du Nord a été confiée à Allen Proithis, qui vient tout juste de rejoindre les équipes de Sigfox. Allen Proithis, qui a réalisé une grande partie de sa carrière chez Hewlett Packard, est un expert dans le secteur des télécoms, de l’internet des objets et du machine to machine. Ces dernières années, il a notamment contribué au développement d’acteurs de l’internet des objets, en tant que président de wot.io, ou encore de Convida Wireless.

 

1 million d’objets connectés

Parallèlement au déploiement du réseau, Sigfox contribue à développer tout un écosystème national d’entreprises impliquées dans le développement de l’internet des objets. Déjà une centaine de produits sont estampillés "Sigfox Ready". Compteurs d’énergie, détecteurs de fumée, systèmes d’alarme, appareils ménagers divers ou même dispositifs médicaux… "Nous évaluons à plus de 1 500 le nombre de projets dans lesquels notre technologie est engagée", précise Ludovic Le Moan.

 

D’ores et déjà, un peu plus d’un million d’objets sont connectés via le réseau Sigfox. Compte tenu des projets en cours d’industrialisation, ce nombre devrait dépasser les 7 millions dans les tous prochains mois. "C’est dans les deux domaines de la géolocalisation d’objets et dans la surveillance des objets que les projets sont les plus nombreux", souligne Thomas Nicholls, vice-président en charge de la communication.

 

PLUS DE 1 500 PROJETS DANS LES CARTONS

Le plus gros utilisateur reste actuellement Securitas Direct. Grâce au réseau Sigfox, ses systèmes d’alarme ne sont plus vulnérables aux brouilleurs de GSM. Autre gros client, Cofely Services, filiale d’Engie, qui a intégré la solution de connectivité Sigfox à son offre de services de suivi et de pilotage de systèmes visant à maîtriser toutes les consommations d’eau et d’énergie dans les bâtiments. Des premiers sites pilotes sont en test, notamment pour un bailleur social en Seine-Saint-Denis, avec en perspective au moins 100 000 objets connectés d’ici trois ans, notamment des capteurs de température et de comptage. 

 

Créé en 2009 Sigfox emploie actuellement 140 salariés, dont une centaine au siège de Labège, dans l’agglomération toulousaine. Pour 2015, Ludovic Le Moan annonce un chiffre d’affaires qui devrait être "de l’ordre de la douzaine de millions d’euros". Pas assez pour une entrée en Bourse comme prévue  en 2016 ? Le dirigeant a en effet prévenu que l'introduction en Bourse était maintenant envisagée pour mi-2017, mais qu'ils n'avaient pas encore décidé si ce serait à Paris ou aux Etats-Unis.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale