Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sigfox repris par le singapourien UnaBiz

La maison mère de l'opérateur de réseau IoT bas débit est revendue à UnaBiz, cofondée par un ancien salarié de Sigfox. 110 emplois seront conservés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sigfox repris par le singapourien UnaBiz
Sigfox repris par le singapourien UnaBiz © geralt - CC0 Public Domain

Finalement, c'est la société UnaBiz, basée à Singapour, qui a été désignée le 21 avril par le Tribunal de Commerce de Toulouse comme le repreneur de Sigfox SA et Sigfox France. Actuel opérateur du réseau Sigfox à Singapour et à Taïwan, UnaBiz, fondé en 2016 par un ancien salarié de Sigfox, est un fournisseur de services IoT. Parmi les neuf repreneurs qui s'étaient manifestés fin février, c'est celui qui avait été privilégié par les salariés, pour des raisons de culture d'entreprise, de structuration du financement, et de stratégie.

Mais Unabiz étant un investisseur étranger, il devait au préalable recevoir l'approbation du ministère de l'Economie pour mener à bien l'opération. L'audience du Tribunal de Commerce avait été reportée d'une semaine pour l'obtenir, ce qui est chose faite. La voie est désormais libre pour UnaBiz. UnaBiz rachète les actifs de Sigfox et de la filiale française pour 3,6 millions d'euros, indique Les Echos.
 

Collaborer avec d'autres technologies

Le communiqué indique que 110 emplois seront préservés au sein de la maison mère sur un total de 174, plus les salariés de la filiale française qui exploite le réseau dans l'Hexagone. "UnaBiz garantira définitivement la souveraineté technologique française de Sigfox", déclare Henri Bong, Co-Fondateur et Co-CEO d'UnaBiz. "Au-delà de sécuriser les ventes de Sigfox dans les 12 mois à venir, alors que de nouveaux marchés émergent dans un contexte postpandémique, le nouveau Sigfox se réinventera et collaborera avec d’autres technologies LPWAN telles que Lora, LTE-M et NB-IoT pour saisir de nouvelles opportunités de développement".

Unabiz s'est engagée à créer une filiale française dont le siège devra être basé dans la zone de compétence du tribunal de commerce de Toulouse. La société, qui emploie 70 salariés, a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 18 millions de dollars.

Sigfox, implantée en Haute-Garonne à Labège, avait été placée en redressement judiciaire en janvier dernier, faisant face à une dette de 150 millions d'euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.