Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sis ID lève 5 millions d’euros pour déployer sa plateforme collaborative de lutte contre la fraude en Europe

Levée de fonds Fintech lyonnaise créée en 2016, Sis ID annonce un premier tour de table pour développer sa plateforme de données de paiement qui permet de lutter contre le risque de fraude aux virements bancaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sis ID lève 5 millions d’euros pour déployer sa plateforme collaborative de lutte contre la fraude en Europe
Sis ID lève 5 millions d’euros pour déployer sa plateforme collaborative de lutte contre la fraude en Europe © Sis ID

Sis ID, fintech française, annonce ce 20 janvier une levée de fonds de Série A de 5 millions d’euros menée par le fonds Digital Venture de Bpifrance, Opera Tech Ventures (fonds de capital-risque de BNP Paribas) et Aonia Ventures.

Ce cycle de financement s’inscrit dans un contexte de crise sanitaire et marqué par "l’explosion de la demande pour des plateformes communautaires de lutte contre la fraude aux virements bancaires", explique la start-up. Elle doit lui permettre de renforcer son positionnement en France et d’accélérer son développement à l’international, avec dans un premier temps un déploiement au Royaume-Uni et en Espagne, "deux pays particulièrement touchés par la fraude", explique-t-elle.

Un réseau de plus de 10 000 entreprises
Lancée en 2016 et basée à Lyon, Sis ID a mis au point une plateforme collaborative pensée pour les directeurs financiers et trésoriers, afin d’adresser collectivement le risque de fraude aux virements bancaires et ainsi répondre aux enjeux de la digitalisation de la fonction finance. Elle est dotée d’un réseau de plus de 10 000 entreprises permettant le contrôle de centaines de milliers de coordonnées bancaires chaque mois via sa plateforme SaaS qui sécurise les coordonnées de paiement des tiers, clients et fournisseurs au-delà des frontières de l’entreprise. Cette base de données des paiements est unique, sécurisée et mutualisée en France et à l’international.

Sis ID se positionne en tiers de confiance pour accompagner les entreprises et propose deux solutions efficientes et complémentaires. La première, baptisée My Sis ID, permet aux entreprises de vérifier facilement et en quelques secondes la concordance entre l’identité d’une société et ses coordonnées bancaires. En mutualisant et en anonymisant les historiques de paiements, My Sis ID délivre en temps réel une alerte en cas de risques de fraudes. Elle certifier les transactions bancaires de ses clients dans plus de 30 pays à date.

La seconde, Sis Inside, permet d’intégrer la plateforme directement aux applications métiers des entreprises pour faciliter la prise en main par les utilisateurs et s’interface avec les principaux ERP, TMS et solutions de dématérialisation du marché.

Des effectifs x10 d’ici 2025
Selon Euler Hermès, plus de 7 entreprises françaises sur 10 ont subi en 2019 au moins une tentative de fraude. Cybersecurityventures estime le préjudice mondial à 6 milliards de dollars en 2020. En cette année marquée par une recrudescence des cyberattaques et plus spécifiquement des risques de fraudes aux virements, les entreprises sont en quête de solutions automatisées "capables de sécuriser les données de paiements en s’affranchissant de la vérification manuelle humaine et chronophage". Un "marché peu adressé par les solutions de cybersécurité actuelles", ajoute Clarisse Blandin, directrice de participations dédiée aux fintech au sein du pôle Digital Venture de Bpifrance.

Sis ID affirme compter parmi ses clients de nombreuses entreprises internationales dans les secteurs des télécoms, de la construction, du retail, des transports ou encore des services. Elle prévoit de recruter massivement de nouveaux talents en France et dans le monde et de multiplier par 10 ses effectifs d’ici l’année 2025.

La start-up réfléchit par ailleurs à doter sa plateforme de fonctionnalités lui permettant "d’anticiper et évoluer en miroir vis-à-vis des pratiques utilisées par les fraudeurs mais également renforcer son intégration avec l’ensemble des outils et solutions du marché à chaque étape de la chaîne de valeur du processus Purchase-to-Pay (P2P)".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.