Six méthodes pour apprendre à coder sans s’asseoir sur les bancs de l’école

Débrouillards, les as du codage web ont souvent fait leurs classes sans professeur, sur des sites web d’initiation. Aujourd’hui encore, même si la programmation commence à s’installer dans les programmes scolaires, rien de tel que de plonger les mains dans le cambouis pour progresser. Voici 6 techniques efficaces pour apprendre le latin du XXIème siècle.

Partager
Six méthodes pour apprendre à coder sans s’asseoir sur les bancs de l’école

1 - Kano, l’ordinateur en kit façon Ikéa
Faire de l’ordinateur un jeu, aussi facile à construire que le dernier vaisseau pirate Lego. C’est le but de l’équipe qui a lancé Kano, un mini-ordinateur en kit à 99 dollars, basé sur le système d’exploitation open source Debian Linux. Il se monte comme un meuble Ikea, à l’aide du mode d’emploi. Ensuite, il ne reste plus qu’à… jouer ! Pour apprendre à coder dans les langages Smalltalk, Javascript ou Python, le plus simple est de programmer un jeu vidéo basique, comme Pong (une balle rebondit de plus en plus vite entre deux baguettes). Le système Kano Block rend le codage instinctif : le néophyte inscrit des lignes de code sur un fichier et la structure de son jeu, visible sur une autre fenêtre, évolue en parallèle.

2 - Yana et Bo, les robots profs de code

Programmer Bo et Yana pour qu’ils offrent des fleurs à la jolie fille d’à côté, leur faire jouer de la musique sur un xylophone… Les deux petits robots bleus de la start-up américaine Play-i enseignent aux enfants entre 5 et 12 ans comment coder grâce à des défis concrets. Les utilisateurs commandent la machine avec des tablettes iOS connectées en Bluetooth.

3 : Codecademy, comme pour le permis de conduire

L’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, s’est laissé tenter par Code Year. Ce programme de la Codecademy qui permet de suivre une initiation gratuite au code une heure par semaine. Les utilisateurs du site peuvent apprendre différents langages web (CSS, Javascript…) en faisant des exercices de plus en plus compliqués. A chaque leçon apprise (et validée par des exercices), vous recevez un badge ou un trophée.

4 : Kodu, pour créer son propre jeu vidéo

Kodu ? Un environnement de programmation qui fonctionne sur Xbox 360 et qui permet aux plus de 9 ans de créer leurs propres jeux vidéo. Pas besoin de taper des lignes de codes. Kodu fonctionne grâce à un langage ludique, en image, créé spécialement pour l’occasion par Microsoft. Les utilisateurs inventent d’abord leur univers : ils positionnent les éléments de paysage (lacs, montagnes, immeubles…) dans lesquels évolueront leurs personnages. Puis ils établissent les règles qui s’appliquent à chaque élément : le personnage saute lorsque l’utilisateur appuie sur la barre espace par exemple.

5 : Logo, l’ancêtre des années 70

1981. A 14 ans, le PDG de Free, Xavier Niel, était capable de programmer un logiciel. L’informatique ne faisait pas partie des programmes scolaires de l’époque : pour apprendre, le fondateur de l’école d’informatique "42", a utilisé la méthode Logo, un univers et un langage interactif conçu en partie par des chercheurs du MIT au début des années 70 pour initier les débutants aux mystères du web. Le principe de base, testé dans plusieurs écoles américaines : dessiner sur un écran en programmant les déplacements d’une tortue.

6 : Openclassroom, des cours gratuits rédigés par les utilisateurs

M@teo21, jeune apprenti geek de 13 ans, a décidé en 1999 de construire un site web. Il cherche des cours gratuits sur Internet, mais ce qu’il trouve ne le satisfait pas : trop ardu, trop abstrait. Il décide alors de créer un blog, le site du Zero (actuel openclassroom) et d’y expliquer simplement à ses copains de cour de récré comment coder. Devenue une entreprise de e-learning, Openclassroom propose des cours en ligne écrits directement par les utilisateurs (et validés par les gestionnaires du site), des tutoriels, mais également des moocs (cours interactifs gratuits) complets pour apprendre, par exemple, différents langages comme le HTML 5.

Lelia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS