Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Skello lève 40 millions d'euros pour sa solution d'automatisation des plannings

Levée de fonds La start-up de la French Tech Skello lève 40 millions d'euros pour sa solution d'optimisation et d'automatisation de la gestion des plannings. Hôtellerie-restauration, retail et santé sont les principaux secteurs visés par cette pépite qui compte s'étendre en Allemagne et en Espagne.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Skello lève 40 millions d'euros pour sa solution d'automatisation des plannings
Les cofondateurs de Skello Quitterie Mathelin-Moreaux, Emmanuelle Fauchier-Magnan et Samy Amar. © Skello

Skello lève 40 millions d'euros pour son outil SaaS de gestion de planning et du personnel. La pépite de la French Tech annonce cette Série B ce jeudi 16 septembre 2021. Elle a été menée par Partech avec la participation de ses investisseurs historiques XAnge et Aglaé Ventures.

Smart Planner automatise les plannings
"Avec Skello les managers en point de vente peuvent gérer le planning selon les contraintes métiers que sont les législations, conventions collectives et autres règles inhérentes à certaines activités", résume Quitterie Mathelin-Moreaux, co-fondatrice et CEO de Skello. La solution s'interface avec les outils de paie et les logiciels de caisse pour récupérer les données concernant le chiffre d'affaires et la prévision d'activité. Le responsable, de son côté, doit indiquer au préalable la structure du planning et le nombre de personnes dont il a besoin pour chaque poste et créneaux horaires. Il faut également indiquer le volume horaire, le taux horaire et le poste de chaque personne.

Deux options sont alors possibles : soit le responsable propose un planning et la solution vérifie que cela respecte les règles légales soit Skello propose automatiquement un planning. "La technologie Smart Planner génère le meilleur planning possible en compilant toute les contraintes", précise Quitterie Mathelin-Moreaux qui ajoute que la solution a été développée en interne. Il est ensuite de possible de communiquer en temps réel avec les équipes via l'application communication et une option permet aux salariés d'échanger certaines périodes d'activité.

Au-delà de la planification, Skello s'occupe en amont de gestion des RH et des tâches administratives et légales concernant le salarié. Il est possible de stocker les documents et d'en générer certains comme des contrats types. En bout de chaine, "Skello permet aux managers d'extraire les éléments variables de la paie envoyés aux logiciels partenaires et de générer des fiches de paie automatiquement", ajoute la CEO.

De l'hôtellerie-restauration à la santé
Dans un premier temps, la start-up fondée en 2016 a adressé sa solution au secteur de l'hôtellerie-restauration. Puis, en 2019, Skello a ouvert sa solution au secteur du retail et séduit des clients comme Jardiland, Biocoop, Carrefour, Intermarché, etc. Ce qui facilite l'expansion de Skello ? Dès le premier jour, cette ambition a été prise en compte, que ce soit au niveau de l'expansion géographique ou sectorielle. "Dans l'outil, un langage spécial permet d'ouvrir n'importe quel secteur ou géographie de manière la plus fluide possible", assure Quitterie Mathelin-Moreaux.

Elle prendre l'exemple dans la pandémie de Covid-19 qui a surpris bon nombre de personnes et assure que "Skello est parvenu en trois jours à intégrer une trentaine de conventions collectives des secteurs du retail et de la santé grâce à cette technologie". Si la pandémie a ralenti son activité dans le secteur de l'hôtellerie-restauration qui s'est retrouvé à l'arrêt ou quasiment à l'arrêt pendant plusieurs mois, la jeune pousse a su proposer sa solution à d'autres activités.

"En 2020, Skello a connu une très forte croissance sur les secteurs de la santé dont les besoins sont similaires à ceux du secteur de l'hôtellerie-restauration", ajoute Quitterie Mathelin-Moreaux. On retrouve une planification complexe et des entreprises de tailles très variés que sont les Ehpad, les groupements de pharmacies, les cliniques ou encore les laboratoires. La start-up se targue d'avoir sa solution installée sur 7 000 points de ventes. Skello a des revenus s'élevant à 5 millions d'euros en 2020 et vise les 10 millions d'euros pour 2021.

S'étendre en Europe
Avec cette levée, la start-up entend affirmer sa position en France et consolider son expansion sectorielle. Skello lorgne aussi sur l'Espagne et l'Allemagne et teste ces marchés depuis quelques mois. Pour permettre cette expansion, la start-up prévoit de doubler ses investissements dans les recrutements et passer de 150 salariés aujourd'hui à 300 d'ici fin 2022 et 500 d'ici deux ans.

La jeune pousse souhaite également continuer à développer le produit en renforçant la technologie Smart Planner et en développant des fonctionnalités pour permettre à l'employé de faire partie du processus de planification. Un dernier enjeu, et pas des moindre, est la poursuite de l'intégration de Skello à des solutions de partenaires que ce soit des logiciels de caisse, des solutions de gestion des paies ou des outils pour facilement trouver quelqu'un lorsque du personnel est manquant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.