Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Skin Analytics lève 4,4 millions d'euros pour exporter sa solution automatisée de détection des mélanomes

Levée de fonds Skin Analytics vient de lever 4,4 millions d'euros. Cette jeune pousse britannique a conçu un algorithme d'apprentissage automatique capable d'identifier les cancers de la peau et les lésions précancéreuses. Sa technologie a été intégrée à une application mobile qui analyse une photographie prise à l'aide d'une loupe fixée au smartphone. L'entreprise espère désormais exporter sa solution aux Etats-Unis où elle a reçu des fonds par la FDA.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Skin Analytics lève 4,4 millions d'euros pour exporter sa solution automatisée de détection des mélanomes
Skin Analytics lève 4,4 millions d'euros pour exporter sa solution automatisée de détection des mélanomes © Skin Analytics

La start-up britannique Skin Analytics lève 4 millions de livres sterling (environ 4,4 millions d'euros). Le tour de table a été mené par Hoxton Ventures, avec la participation de Nesta et de Mustard Seed Ventures. Fondée en 2012, Skin Analytics a développé un dispositif médical, marqué CE, qui serait capable d'identifier les cancers de la peau ainsi que les lésions précancéreuses et bénignes avec la même précision qu'un dermatologue.

La jeune pousse a publié ses résultats en 2019 dans la revue médicale Journal of the American Medical Association Network (JAMA). Sur une cohorte de 1500 patients, son modèle de vision par ordinateur baptisé "Derm AI" a identifié avec succès 100 % des mélanomes, dont plus de la moitié à un stade très précoce. A noter qu'un diagnostic précoce des cancers de la peau augmente les chances de survie de 87 %.

Développer ses activités aux Etats-Unis
Grâce à ce nouvel apport de fonds, la jeune pousse désire développer ses activités aux Etats-Unis. Une ambition liée à la récente attribution d'un label par la Food and Drug Administration (FDA). Dans le cadre d'un programme de recherche, l'agence américaine en charge de réguler les denrées alimentaires, les médicaments et les dispositifs médicaux offre des fonds à Skin Analytics afin que sa solution de détection des cancers de la peau puisse rapidement bénéficier aux personnes malades. La start-up compte également poursuivre sa stratégie de partenariats au sein de la National Health Service (NHS), le système de santé publique du Royaume-Uni. Elle travaille notamment avec l'Hôpital Queen Elizabeth de Birmingham dans le cadre du Covid-19.

"Dans sa forme la plus simple, le cancer de la peau est le cancer le plus courant au monde et son incidence augmente", explique Neil Daly, fondateur de Skin Analytics. "Il faut ajouter à cela la pénurie mondiale de dermatologues et le véritable défi que nous devons relever pour identifier et traiter le cancer de la peau". Ainsi, le fondateur promet que son dispositif médical réduit le nombre de patients à l'hôpital de 40 à 60 %. Les dermatologues peuvent ainsi se concentrer sur d'autres pathologies telles que les maladies inflammatoires de la peau.
 


Une application mobile et une loupe 
La particularité de Skin Analytics est d'avoir intégré sa technologie dans une application mobile couplée à une loupe qui se fixe au smartphone. Ce matériel remplace le dermatoscope, une loupe éclairante qui grossit 10 fois et permet de mieux visualiser la peau dans sa partie superficielle. "Cela permet d'intégrer ce système dans les parcours innovants des patients, que ce soit dans les cabinets médicaux ou dans les hôpitaux", indique le fondateur. En effet, le dispositif médical s'adresse aux particuliers mais également aux médecins non spécialisés dans les maladies de la peau. Ces derniers peuvent facilement détecter une lésion et rediriger le patient vers un dermatologue qui pourra approfondir les investigations et choisir le traitement adéquat (chirurgie, chimiothérapie...).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media