Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Skype piraté sur les réseaux sociaux

Les comptes Facebook, Twitter et le blog de Skype, le service de communication par Internet appartenant à Microsoft, ont été piratés le 1er janvier par l'Armée Electronique Syrienne. Celle-ci a lancé un message d'avertissement aux utilisateurs sur la protection de leurs données.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Skype piraté sur les réseaux sociaux
Skype piraté sur les réseaux sociaux © D.R.

L'année commence bien pour Microsoft. Le géant de la communication par internet Skype a été victime de piratage le 1er janvier 2014, rapporte The Next Web. Ses comptes Facebook, Twitter et son blog ont été compromis par l'Armée Electronique Syrienne (AES) qui a déjà fait des siennes en piratant le compte du New York Times et d'autres médias américains en 2013.

Un message d'avertissement

Cette fois-ci, il ne s'agit pas de la Syrie, mais de cyberespionnage. Les comptes Twitter, Facebook et le blog officiel de Skype affichaient le message : "arrêtez d'espionner les gens!" suivi d'un avertissement aux utilisateurs : "n'utilisez pas les emails de Microsoft (Hotmail, Outlook) ils espionnent vos comptes et vendent les données aux gouvernements". Skype a depuis supprimé les messages, et a confirmé l'attaque sur Twitter, affirmant qu'aucune information d'utilisateurs n'avaient été compromise.

L'AES a ensuite posté sur son compteTwitter l'image du compte Skype piraté. Pour enfoncer le clou, elle a ajouté le message suivant : "Vous pouvez remercier Microsoft d'espionner vos comptes/emails en utilisant ces informations" suivis de l'email et du numéro de téléphone du PDG de Microsoft sur le départ, Steve Ballmer.

 

D'autres piratages à venir ?

Skype avait déjà été accusé de cyberespionnage, suite aux révélations de l'ex consultant de la NSA Edward Snowden. En octobre 2013, Skype et Microsoft avaient fait l'objet d'une enquête par la commission nationale pour la protection des données du Luxembourg pour d'éventuels liens avec la NSA. Pourtant, le groupe avait été par la suite innocenté.

Il semble que l'Armée Electronique Syrienne veuille faire une petite piqûre de rappel aux utilisateurs de l'entreprise américaine. En suivant cette logique, suite aux récentes révélations chocs sur l'étendue des capacités d'espionnage de la NSA, elle devrait s'attaquer bientôt à d'autres géants de l'informatique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

newsoftpclab
11/10/2014 12h43 - newsoftpclab

Mince alors!Quand ils deviennent célèbre les réseaux sociaux sont la proie des pirates informatique.La preuve les réseaux sociaux qui sont peu connus ne reçoivent jamais la visite des pirates informatique.Généralement le piratage informatique des réseaux sociaux se fait sur les données tel que l'email,le numéro de téléphone, le pays mais aussi parfois sur les photos.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Niblas
02/01/2014 21h45 - Niblas

La question qu'il faut aussi se poser: à qui profite le crime" Les accusations contre Apple, ne serviraient-elles pas les intérêts de Samsung ou autres géants de l'Asie?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media