Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Slack et AWS entérinent leur alliance contre Microsoft

Slack et Amazon Web Services annoncent la conclusion d'un accord pluriannuel. La start-up renouvelle son engagement envers le cloud d'AWS et le géant de l'e-commerce accepte d'utiliser la plateforme de communication collaborative pour ses salariés. Le but ? Concurrencer Microsoft.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Slack et AWS entérinent leur alliance contre Microsoft
Slack et AWS entérinent leur alliance contre Microsoft © Scott Webb-Unsplash

Slack et Amazon Web Services (AWS) annoncent le 4 juin 2020 la signature d'un accord pluriannuel autour de leurs solutions respectives. Dans le cadre de ce contrat, "Slack continue de s'appuyer sur AWS en tant que fournisseur cloud et utilisera une gamme de services AWS, y compris le stockage, le calcul, la base de données, la sécurité, l'analyse et l'apprentissage automatique, pour développer d'autres fonctionnalités de collaboration", indique le communiqué.

En parallèle, AWS utilisera la plateforme de communication collaborative pour ses besoins internes. L'accord ne mentionne pas combien des 840 000 employés du géant de l'e-commerce utiliseront cet outil. Jusqu'alors, le plus gros client de la start-up était IBM avec ses 350 000 salariés.

Slack utilisera des fonctionnalités propres à Amazon

"Un partenariat stratégique avec AWS permet aux deux entreprises de s'adapter à la demande et de proposer des offres de qualité professionnelle à nos clients. En intégrant les services AWS à notre plateforme de messagerie, nous aidons les équipes à gérer facilement et de manière transparente leurs projets d'infrastructure et à lancer des services cloud sans jamais quitter Slack", s'est réjoui Stewart Butterfield, PDG et cofondateur de Slack.

D'après les termes de l'accord, Slack utilisera désormais la technologie Amazon Chime pour ses fonctions d'appels audio, vidéo et de partage d'écran. Un changement qui permettra d'améliorer la qualité des appels. AWS Chatbot et AWS AppFlow (un service de gestion des flux de données) seront aussi intégrés à la plateforme de communication collaborative. De plus, la start-up va utiliser la solution Enterprise Key Management d'AWS. Elle permettra à ses clients d'utiliser leurs propres clés pour chiffrer des messages et des fichiers.

Concurrencer Microsoft

Slack profite des nouvelles fonctionnalités du leader du cloud d'infrastructure, en plus de récupérer un client de taille colossale. Ces changements ont pour objectif de rendre l'application beaucoup plus attrayante pour les entreprises. La start-up n'a cessé de développer ses activités malgré la progression fulgurante de Microsoft avec Teams.

Teams a connu une progression fulgurante durant le confinement, dépassant les 75 millions d'utilisateurs quotidiens au mois de mai. Microsoft bénéficie d'un avantage non négligeable lié au fait qu'il inclut le logiciel dans sa suite bureautique Microsoft 365 (anciennement Office 365). Il s'appuie par ailleurs sur sa propre infrastructure cloud, Azure, la deuxième plus grande au monde derrière AWS. C'est donc en toute logique que deux de ses principaux concurrents (sur leurs secteurs respectifs) face alliance contre lui.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.