Slack repense sa plateforme pour favoriser l'automatisation des tâches et la collaboration

A l'occasion de la conférence Slack Frontier 2021, le service de messagerie pour les entreprises annonce une refonte de sa plateforme. Le but est de permettre à chacun d'automatiser rapidement certaines tâches et de favoriser la collaboration.

Partager
Slack repense sa plateforme pour favoriser l'automatisation des tâches et la collaboration

Slack, le service de messagerie pour les entreprises, toilette sa plateforme. A l'occasion de son événement annuel Slack Frontier 2021 dédié aux utilisateurs, Slack a présenté de nouveaux outils pour faciliter le développement d'applications, l'automatisation de tâche et faire de Slack la première interface de travail. Depuis son rachat et son intégration par Salesforce, finalisée en juillet 2021, Slack a également lancé des messages vidéo pour changer la façon dont les entreprises communiquent.

Refonte de "workflow builder"
Slack met l'accent sur l'automatisation des tâches. Concrètement, l'idée est de faciliter la création des flux de travail dans Slack, sans avoir à écrire des lignes de code. "Il suffit de faire glisser et de déposer des éléments d’applications existantes, puis de personnaliser leur fonctionnement comme on le souhaite, sans avoir besoin de suivre de formation", explique Slack. Par exemple, il est possible de créer des règles pour demander et approuver les demandes de congés, résoudre les incidents prioritaires, etc.

Le service de messagerie fait ainsi évoluer son outil "Workflow Builder" lancé en 2019. Ce "constructeur de bloc", qui vise à créer facilement des routines pour automatiser certaines tâches répétitives, va être proposé à l'ensemble des utilisateurs et non plus quelques personnes dans l'entreprise. Par exemple, il sera possible de créer "des blocs de construction" de flux de travail réutilisables qui pourront être partagés avec d’autres développeurs et des utilisateurs non experts. Ils pourront être déployés et modifiés par ces derniers selon leurs cas d'usage.

Intégration avec les applications tierces
Les développeurs pourront également joindre à leurs messages des métadonnées qui pourront être utilisées par d'autres applications pour communiquer entre les silos. Cela permet aux développeurs de déclencher des flux de travail à partir d'événements issus d'autres applications ou services.

En parallèle, Slack cherche aussi à faciliter l'intégration avec des applications tierces. Le but : pouvoir utiliser son compte Slack pour se connecter rapidement à d'autres applications professionnelles sans avoir à passer par de nouvelles connexions. Il sera également possible d'abonner un canal à des notifications personnalisées sans avoir à installer une application externe : cela permet par exemple de programmer des notifications dans Slack pour suivre l'avancement d'une tâche.

Slack Connect, pour la collaboration inter-entreprises
Enfin, Slack met l'accent sur la collaboration entre plusieurs entreprises à travers Slack Connect. Le service de messagerie assure que début 2022, il sera possible de "collaborer avec 250 entreprises dans un seul canal". Puis, les clients pourront configurer directement dans Slack des environnements de travail sécurisés pour des projets complexes réunissant des milliers de partenaires. Le but de ces nouveautés est clairement de faire de Slack la première, voire la seule interface de bureautique utilisée par les salariés.

A noter que l'application "DM Slack Connect", permettant à n'importe quel utilisateur du service d'entrer en contact avec un autre utilisateur extérieur à son espace de travail via un simple message d'invitation a connu quelques déboires à son lancement en mars 2021.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS