Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Smart boss de l'année : Christian Buchel, pilote d'essai digital

mis à jour le 13 octobre 2015 à 20H52
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Christian Buchel, Chief digital & international officer d'ERDF, a gagné le prix du smart boss de l'année. Homme d’organisation, rompu aux méthodes industrielles, il a su relever le défi de la transformation numérique de son entreprise.

Smart boss de l'année : Christian Buchel, pilote d'essai digital
Christian Buchel, CDIO d'ERDF © Guittet Pascal Guittet Pascal

Christian Buchel est chief digital & international officer (CDIO) d’ERDF depuis mai 2014. Si le titre de CDO, recouvre toujours la même mission – celle d’accompagner et d’organiser la transformation numérique de l’entreprise –, les bonnes pratiques restent à inventer. Homme d’organisation, rompu aux méthodes industrielles, Christian Buchel a donc pris le temps de réfléchir à la meilleure façon d’aborder ce défi managérial, avant de définir un plan d’action sur trois ans. Il a surtout vite compris qu’il fallait s’inspirer de ce qui se fait ailleurs, quels que soient les objectifs fixés. "J’ai beaucoup regardé ailleurs, notamment chez L’Oréal et dans une grande entreprise allemande automobile", raconte-t-il. Pourquoi ? Afin de mieux impliquer les équipes en interne. "Mon job, c’est la transformation, et pour cela il faut emmener tout le monde", martèle-t-il.

 

Pour lui, la transformation numérique doit toucher tous les métiers et tout le personnel, y compris et surtout dans une grande entreprise comme ERDF (13 milliards d’euros en 2014, 36 000 salariés). Pour y arriver, Christian Buchel s’est constitué une équipe de 15 personnes organisée autour de cinq grandes actions : le pilotage des feuilles de route définies selon chaque métier, avec un objectif d’autofinancement ; l’open innovation et la mobilité, avec le déploiement de 100 000 smartphones et tablettes dans l’entreprise ; l’exploitation des données par une vingtaine de data scientists, recrutés pour la plupart en interne ; la gouvernance des données, "pour que chaque salarié soit conscient que celles qu’il saisit contribuent à l’amélioration globale", précise le CDIO ; enfin, la promotion de la culture numérique, au sein d’un campus piloté étroitement avec le DRH.

 

Le premier succès de Christian Buchel ? Avoir persuadé les équipes d’ouvrir les données du réseau à l’extérieur, en open data. "Nous souhaitions que nos données rendent un meilleur service public. Nous ambitionnons d’ailleurs de devenir le premier distributeur digital en Europe", explique Christian Buchel. Mais un autre défi l’attend, celui du big data. "Là, je me suis inspiré de Rolls-Royce. Et nous avons déjà un concept", précise-t-il. En dix-huit mois, l’homme n’a pas chômé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale