Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Smart city : La police municipale de Torreilles envoie un SMS avant la fourrière

Avant de faire enlever un véhicule par la fourrière, les policiers municipaux de Torreilles, dans les Pyrénées-Orientales, envoient un SMS d’alerte au propriétaire... Condition : s’être inscrit au service stopfourriere.net et avoir collé à l’intérieur du pare-brise une identification à QR-code unique contenant ses coordonnées mobiles. Une application originale développée à 100 % en interne par la commune.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Smart city : La police municipale de Torreilles envoie un SMS avant la fourrière
Smart city : La police municipale de Torreilles envoie un SMS avant la fourrière

Lors de l’été 2015, une touriste allemande en visite à Torreilles, village des Pyrénées-Orientales, a dû payer un taxi puis la fourrière avant de pouvoir reprendre son véhicule à Perpignan, à 15 kilomètres. Un épisode qui ne lui laissera pas le meilleur souvenir de ses vacances... C’est à cause d’anecdotes de ce genre que l’idée de l’alerte "Stop fourrière" a surgi chez Patrice Rohée, qui porte la double casquette d’agent du service informatique et du service des animations de Torreilles. "Avec Laurie Clark, mon collègue qui a développé l’application, nous avons proposé de mettre au point un service pour que la police municipale puisse très rapidement prévenir les propriétaires de véhicules en infraction." Le maire Marc Médina a dit banco : "L’alerte SMS facilite le travail de la police municipale, qui avait déjà consigne d’essayer de retrouver les contrevenants. Au-delà de la gestion, le choix de la commune va au mieux-vivre ensemble et il serait aussi dommage que certains touristes repartent avec une mauvaise impression."

 

Notre dossier : Mairies 4.0 - 12 villes qui boostent leurs services au numérique

 


UN SYSTÈME GRATUIT ET SÉCURISÉ
Le développement a pris un mois-homme au service informatique. Développé sous Android, Stop Fourrière a été testé et peaufiné durant l’hiver avec les policiers municipaux. Pour en bénéficier, le propriétaire d’un véhicule doit s’inscrire soit sur le site http://stopfourriere.net, soit directement au poste de police municipale de Torreilles, qui fournit gratuitement en échange une vignette à QR-Code unique, à coller à l’intérieur du pare-brise. "Le plus difficile a été de trouver le bon prestataire pour imprimer les planches de QR-Code, relève Patrice Rohée. Crypté, le QR-Code n’est lisible que par l’application installée sur les téléphones des policiers municipaux."

Si une voiture passible de fourrière porte ce signe de reconnaissance, le policier scanne le QR-Code avec son smartphone, ce qui envoie sur le portable du conducteur un SMS contenant un horaire limite pour déplacer le véhicule. "Cet horaire est modulable par le policier municipal selon la situation, précise le maire. Durant le test assez confidentiel, 70 Torreillans se sont inscrits et 2 enlèvements ont été évités." Avec les beaux jours, la diffusion du système va s’intensifier : l’office de tourisme va délivrer lui aussi des QR-codes dès le début des vacances de Pâques, la semaine prochaine.

 

ÉLARGIR À D’AUTRES COMMUNES
Le maire de Torreilles souhaiterait pouvoir partager le système avec d’autres communes, notamment ses voisines des Pyrénées-Orientales. "Nous n’avons pas trouvé d’équivalent à Stop Fourrière et nous sommes en réflexion pour aller plus loin. Nous sommes dans un territoire très touristique, où les gents bougent. Si ce système était développé sur plusieurs communes, cela aurait plus d’impact."


StopFourrière.net appelle d’ailleurs les internautes intéressés à laisser leurs coordonnées (nom, mail et code postal) en expliquant : "Un grand nombre de demandes pour un même code postal permet d'appuyer le projet dans votre ville"

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Delgado
13/04/2016 23h45 - Delgado

Totalement illégal

Répondre au commentaire | Signaler un abus

legendre
15/04/2016 07h55 - legendre

tout à fait illégal, cela équivaut à un avertissement et de plus à une inégalité de traitement du citoyen devant la loi.

Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale