Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Smoove, opérateur du service Velib', renforce son offre en s'emparant de la start-up Zoov

Les acteurs français du vélo électrique en libre-service Smoove (Vélib') et Zoov se rapprochent. La nouvelle entité va combiner la notoriété et le réseau de Smoove avec la proposition plus technologique mise en avant par Zoov. De quoi muscler un peu le Vélib' parisien ?
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Smoove, opérateur du service Velib', renforce son offre en s'emparant de la start-up Zoov
Smoove, opérateur du service Velib', renforce son offre en s'emparant de la start-up Zoov © Zoov

Smoove, l'entreprise derrière le Velib' parisien, a annoncé mercredi 31 mars 2021 s'emparer de Zoov. Cette start-up française fondée en 2017 par Eric Carreel, Arnaud Le Rodallec et Amira Haberah se positionne aussi comme un acteur du vélo en libre-service mais elle aborde le sujet avec un prisme plus technologique.

Mobivia, la maison mère de Smoove via sa filiale Via ID, reste actionnaire majoritaire de la nouvelle entité, aux côtés des fondateurs de Zoov et de ses investisseurs. L'ensemble des sites sera conservé, assurent les deux pépites. Les détails financiers de l'accord ne sont pas précisés.

Devenir un acteur majeur de la mobilité
"Les technologies de Zoov ont ceci de révolutionnaire qu’elles diminuent significativement l’investissement et les coûts d’exploitation", explique Benoit Yameundjeu, directeur général de Smoove. De quoi venir renforcer le Vélib' parisien qui est fortement critiqué depuis le changement d'opérateur ? Zoov met en avant son vélo électrique connecté ainsi que son modèle de station de recharge compact. Un seul petit bout de mobilier urbain suffit pour recharger un vélo électrique sur lesquels les autres vélos sont ensuite accrochés les uns aux autres.

De son côté, Smoove apporte son expérience internationale. Si cela ne se passe pas toujours très bien à Paris, ce n'est pas forcément le cas sur ses autres marchés. Le Montpelliérain se targue d'avoir déployé plus de 50 000 vélos électriques et mécaniques dans 23 villes dont Moscou, Vancouver, Helsinki et Lima. Elle revendique 360 000 abonnés et des records à 215 000 trajets par jour.

La nouvelle entité travaille à de nouvelles offres, qui verront le jour dans le courant de l'année, afin de partir à la conquête du marché européen. A elles-deux, les entreprises peuvent déjà proposer différentes solutions de vélos en libre-service connectés, avec ou sans station. Il est même possible de combiner l'existence de stations avec des vélos en free floating (déposé dans une zone précise mais pas accroché à une station). En outre, Zoov propose aussi à tout exploitant le souhaitant d'intégrer ses électriques à leur offre de mobilité ou d’enrichir leur service grâce à sa technologie IoT et ses outils de gestion de flotte.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.