Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Snap persiste avec une nouvelle version de ses lunettes connectées

La nouvelle version des lunettes connectées de Snap va-t-elle faire oublier le fiasco de la génération précédente ? La société, en recherche de rentabilité, a présenté jeudi 26 avril ses nouvelles Spectacles, qui seront vendues en ligne pour 175 euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Snap persiste avec une nouvelle version de ses lunettes connectées
Snap persiste avec une nouvelle version de ses lunettes connectées © Youtube/Spectacles

Snap persiste et signe. La "camera company", comme elle se définie elle-même, sort une seconde version de ses lunettes connectées Spectacles pour l'été. Avec ces lunettes seconde génération, présentées jeudi 26 avril, il est désormais possible de prendre des photos en plus des vidéos, le tout en haute définition. Les lunettes peuvent aussi être portées dans l'eau, ont une qualité audio améliorée et un meilleur taux de téléchargement des images vers le téléphone, selon l'entreprise.

 

Tentative de rebond après un premier fiasco

Toutes ces améliorations ont un coût. Les Spectacles seront vendues en ligne pour 175 euros, soit 25 euros de plus que le modèle précédent. Et Snap en a profité pour abandonner les "snapbots", ces fameux distributeurs jaunes temporaires utilisés pour vendre les premières Spectacles. Cela lui permettra peut-être d'avoir plus de visibilité au niveau de ses ventes... Des ventes qui n'ont pas été celles escomptées pour la première génération de Spectacles, dont seul un plus de 150 000 paires ont été vendues.

 

En effet, des "centaines de milliers d'unités", assemblées ou sous forme de composants, prennaient la poussière dans des entrepôts en octobre dernier, d'après The Information. Snap s'est d'ailleurs arrangé afin de pouvoir utiliser des parties de ces invendus de la première génération pour fabriquer les nouvelles Spectacles, selon The Verge. Cela permet à la société de limiter les pertes…

 

Incertitude dans les projets hardwares

Avec ce nouveau lancement produit, Snap persiste dans sa volonté à ne pas être qu'un réseau social. Pour autant les projets de conception de produits de l'entreprise n'ont pas été très fructueux jusqu'ici. Outre les difficultés des Spectacles, Snap a abandonné il y a déjà plusieurs mois le projet de drone qu'elle mûrissait après son rachat de la start-up Ctrl Me Robotics début 2017.

 

L'objectif numéro de Snap, introduite en Bourse en mars 2017, est aujourd'hui de devenir rentable. La start-up a publié début février des résultats en hausse de 72%, à 286 millions de dollars en 2017. Mais les pertes trimestrielles se sont accentuées, à 350 millions de dollars (contre 170 millions l'année précédente).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media