Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Snap planche sur des lunettes de réalité augmentée et a ranimé son projet de drone

Vu ailleurs Snap pourrait dévoiler des lunettes de réalité augmentée en mai prochain. La start-up travaille sur une nouvelle génération de ses Spectacles qui permettrait cette fois-ci d'afficher des filtres de réalité augmentée. Pour rappel, les premiers modèles ne disposaient pas d'écrans. Ces lunettes seraient dans un premier temps destinées aux développeurs et créateurs de contenu.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Snap planche sur des lunettes de réalité augmentée et a ranimé son projet de drone
Les Spectacles 3 dévoilées par Snap en août 2019. © Snap

Snap est un habitué des lunettes connectées. La start-up a déjà sorti plusieurs versions de ses lunettes Spectacles par le passé, mais sans qu'elles ne rencontrent le succès escompté. Elles se limitaient alors à l'intégration d'une caméra pour capturer des vidéos en gardant les mains libres.

Snap ne s'est pas découragée pour autant. Elle travaille sur une nouvelle génération de ces lunettes qui pourrait être dotée d'écrans permettant d'afficher des effets de réalité augmentée, rapporte The Information. Une annonce pas tellement surprenante puisque l'un des cofondateurs de Snap avait déjà évoqué la création de lunettes de réalité augmentée.

Des lunettes AR pour les créateurs de contenu
Cette nouvelle génération de Spectacles devrait permettre de superposer des filtres Snapchat (des effets en réalité augmentée) sur l'environnement visible par la personne qui les portent. Le tout sans qu'il soit nécessaire d'utiliser un smartphone. Une proposition de valeur largement supérieure à celles des Spectacles originelles, mais qui se traduira aussi forcément par un prix plus élevé.

Ces lunettes ne semblent pas conçues pour des utilisateurs de tous les jours mais pour des développeurs, créateurs de contenu et influenceurs actifs sur le réseau social Snapchat, relate The Information. Snap compte sans doute étoffer l'offre logicielle de ces lunettes avant de les commercialiser auprès du grand public. Ces Spectacles nouvelle génération devrait d'ailleurs être annoncées à l'occasion de sa conférence développeur en mai prochain.

Malgré ses précédents échecs, Snap croit dur comme fer au succès commercial de ces lunettes. Les Spectacles 3, lancées en août 2019, ont été produites en quantités limitées en raison des échecs commerciaux des deux précédentes versions. Elles misaient sur une capture stéréoscopique (permettant un effet 3D) grâce à une deuxième caméra.

La course aux lunettes de réalité augmentée
Snap est loin d'être la seule entreprise à rêver de mettre au point des lunettes de réalité augmentée qui inonderaient le marché. Facebook, Apple et même Niantic, le studio à l'origine de Pokémon Go, travaillent aussi sur cette technologie. Tout comme Samsung qui a vu deux concepts sur lequel il travaille fuiter sur internet, la start-up chinoise Nreal ou encore l'entreprise Vuzix.

Cependant la mise au point de ces appareils est complexe tant au niveau technologique que financier. Les verres doivent pouvoir être à la fois opaques et transparents si les lunettes sont pensées pour être portées dans la vie de tous les jours, tout en pouvant diffuser des fonctionnalités de réalité virtuelle à la demande.

Des questions d'autonomie et de puissance des technologies embarquées se posent aussi puisque ces lunettes ne peuvent être reliées à un smartphone ou un ordinateur par câble. Elles doivent aussi rester suffisamment légère et stylées pour que le consommateur moyen accepte de les porter en public. Enfin, il est nécessaire d'industrialiser ces technologies à un coût permettant de commercialiser ces lunettes auprès du grand public. Une équation délicate à résoudre, mais qui ouvrira la porte à terme au marché de l'après-smartphone.

Un drone à selfie en développement
Au-delà de ces lunettes, Snap plancherait aussi sur un drone à selfie, selon The Information. Il avait déjà mené un tel projet par le passé avant de l'abandonner. Le réseau social avait investi près de 20 millions de dollars dans Zero Zero Robotics, qui a développé un drone pliable équipé d'une caméra. Il aurait même été en discussion pour racheter la start-up en 2017.

Désormais, une équipe d'ingénieurs de Snap travaillerait en interne au développement d'un drone à selfie avec l'aide d'une entreprise de drone. Toutefois, la commercialisation d'un tel appareil n'est pas très claire encore, ni même son fonctionnement. Le projet pourrait ne pas aboutir.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.