Snap poursuit son offensive dans le shopping en réalité augmentée

Snap lance une nouvelle fonctionnalité avec des Lenses d'achat alimentés directement par le catalogue de la marque. Cela permet aux marques d'avoir un retour sur leurs campagnes marketing et de connaître en temps réel les produits qui séduisent. Les acheteurs accèdent au prix des produits et sont redirigés sur le site web pour un achat.

 

Partager
Snap poursuit son offensive dans le shopping en réalité augmentée

Snap, l'entreprise derrière le réseau social Snapchat, poursuit son offensive dans l'e-commerce déjà entamée depuis quelques temps. Le 26 janvier 2022, Snap a annoncé le déploiement des "Catalog-powered Shopping Lenses" ou Lenses d'achat alimentées par le catalogue de la marque. Le but est de rendre encore plus attrayant le shopping sur la plateforme tout en permettant aux marques d'avoir des retours rapides.

Les marques ont un retour en direct
Concrètement, pour les utilisateurs, ce nouvel outil prend la forme d'une interface d'essai spécialement conçue pour le shopping avec des indications supplémentaires sur les prix, le descriptif de l'article et le lien URL qui renvoie vers le site pour acheter le produit. Les marques, quant à elles, peuvent créer des Lenses en quelques minutes via le Lens Web Builder lancé l'année dernière et ont désormais un retour instantané sur les produits qui attirent les personnes sur Snapchat. Une aubaine pour connaître l'appétence des jeunes générations pour un produit et affiner les décisions concernant le développement produit et la gestion des stocks.

Les Lenses d'achat alimentés par catalogue rendent les achats plus faciles. Les utilisateurs de Snapchat peuvent accéder à toutes les informations pertinentes concernant le produit et surtout l'acheter en un clic. La simplification de l'expérience d'achat est clé pour renforcer l'engouement pour le shopping sur un réseau social comme Snapchat.

Cette nouvelle fonctionnalité, accessible directement dans le Lens Web Builder, est disponible dans un premier temps pour les marques de produits de beauté et sera disponible pour d'autres produits dans les mois à venir. Grâce à l'utilisation de cette fonctionnalité, Mac Cosmetics aurait par exemple généré 1,3 million d'essais de produits à un coût de 0,31 dollar par essai, et multiplié par 17 les achats chez les femmes, relève Snap. Ulta Beauty a généré plus de 30 millions d'essais de produits en l'espace de deux semaines et a généré 6 millions de dollars d'achats supplémentaires sur Snapchat.



Le shopping sur les réseaux sociaux progresse
Le shopping en réalité augmentée prend actuellement de l'ampleur. Les marques de vêtements et de cosmétiques ne sont pas les seules à se tourner vers cette technologie. Les constructeurs automobiles aussi tentent de séduire de potentiels acheteurs sur cette plateforme, à l'instar de Dacia. Une nouvelle façon pour les marques de se faire connaître auprès d'un public plus jeune et d'appréhender une technologie qui devrait prendre de l'ampleur dans les années à venir.

De manière plus globale, Snap n'est pas le seul réseau social à se tourner vers l'e-commerce. TikTok a lancé une fonctionnalité avec Shopify grâce à laquelle les utilisateurs peuvent acheter directement un article à partir de vidéos et de profils de vendeurs. Instagram a introduit une fonctionnalité d'essayage de maquillage en réalité augmentée dans le cadre d'un partenariat entre Facebook et L'Oréal. YouTube teste lui aussi une fonctionnalité d'achat en direct.

Cela a du sens au regard du dernier rapport d'Accenture sur le commerce réalisé sur les réseaux sociaux, qui est défini comme les ventes ou l'intégralité de l'expérience d'achat, de la découverte du produit au paiement, se déroulant sur une plateforme sociale. Ce secteur, selon le Time, devrait fortement croître mondialement pour passer de 492 milliards de dollars en 2021 à 1200 milliards en 2025. Aux Etats-Unis seulement, ce secteur devrait plus que doubler pour atteindre 99 milliards de dollars.

Pour l'instant, l'achat sur des réseaux sociaux est beaucoup plus développé en Chine qu'aux Etats-Unis ou en Europe. Pour que le boom de l'e-commerce en réalité augmentée, et plus globalement sur les réseaux sociaux, se poursuivre, il faut que l'ensemble de l'expérience d'achat soit fluide mais pas seulement. Un des principaux freins reste les usages et les habitudes de consommation, ce qui explique les écarts perçus entre la Chine et les Etats-Unis par Accenture.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS