Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Snapchat bientôt dans le club très fermé des start-up valorisées 10 milliards de dollars

Actus Reuters La start-up Snapchat valorisée près de 10 milliards de dollars. C'est sur cette base que le fonds d'investissement américain Kleiner Perkins Caufield & Byer a accepté d'investir dans la jeune pousse, qui a créé l'application de partage de photos et de vidéos sur téléphones mobiles.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Snapchat bientôt dans le club très fermé des start-up valorisées 10 milliards de dollars
Snapchat bientôt dans le club très fermé des start-up valorisées 10 milliards de dollars

Le fonds d'investissement américain Kleiner Perkins Caufield & Byer a accepté d'investir jusqu'à 20 millions de dollars dans Snapchat au mois de mai 2014, sur la base d'une valorisation de la start-up à 10 milliards de dollars, révèle le Wall Street Journal le 26 août. Au moins un autre investisseur stratégique s'est engagé à se joindre au dernier groupe de financement, ajoute le quotidien. En revanche, les négociations de la jeune pousse, née en 2011, avec le groupe chinois de e-commerce Alibaba se sont soldées par un échec. 

Deux géants du net éconduits

Si l'opération aboutit, Snapchat rejoindrait le club restreint des jeunes pousses valorisées 10 milliards de dollars ou plus, parmi lesquels se trouvent Dropbox, Uber ou encore AirBnB. L'entreprise, qui ne génère pour l'instant pratiquement aucun chiffre d'affaires, a créé une application qui permet d'envoyer des photos et de brèves vidéos qui ne peuvent être visibles par leur destinataire que durant une période allant d'une à dix secondes. Cette spécificité a assuré le succès du programme. 

Les fondateurs de Snapchat, Evan Spiegel et Bobby Murphy, ont déjà éconduit deux géants du web qui voulaient s'offrir l'appli star des adolescents. Facebook et Google ont respectivement mis sur la table trois et quatre milliards de dollars pour faire craquer les deux entrepreneurs, en vain. Les sociétés high-tech essayent de créer des systèmes concurrents, comme Facebook avec Slingshot, lancé en juin 2014.

Avec Reuters

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale