Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Snowflake réalise une IPO record de 3,36 milliards de dollars à Wall Street

Levée de fonds Fondé par deux ingénieurs français, Snowflake vient de battre tous les records. La start-up californienne spécialisée dans le cloud vient de lever 3,36 milliards de dollars lors de la plus grosse entrée sur la place new-yorkaise depuis la début de l'année. A la clôture, la société pesait plus de 70 milliards de dollars. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Snowflake réalise une IPO record de 3,36 milliards de dollars à Wall Street
Snowflake réalise une IPO record de 3,36 milliards de dollars à Wall Street © Flickr c.c. - Giorgos Michalogiorgakis

La start-up Snowflake, spécialisée dans le stockage et l'analyse de données dans le cloud, a signé la plus grosse entrée sur la place new-yorkaise depuis le début de l'année. Elle a ainsi levé 3,36 milliards de dollars.

Le titre, dont le prix d'introduction avait été fixé à 120 dollars a commencé à s'échanger à 245 dollars sur le New York Stock Exchange, soit une hausse de plus de 100%. Quelques heures plus tard, l’action valait plus de 260 dollars.

Plus de 70 milliards de dollars à la clôture
À la clôture, la société pesait plus de 70 milliards de dollars en Bourse. Lors d’une collecte de fonds en février, elle avait été valorisée à 12,3 milliards de dollars. "Cela valide notre approche et la révolution que l’on peut faire à travers notre data cloud", a réagi Benoît Dageville, l’un des cofondateurs français de Snowflake dans un entretien accordé à La Presse.

Signe de l'engouement exceptionnel des investisseurs, Berkshire ­Hathaway et Salesforce vont investir 250 millions de dollars chacun dans des placements privés à un prix équivalent à celui de l'introduction. Berkshire ­Hathaway va également racheter plus de 4 millions de titres à Bob Muglia, un ancien directeur de Snowflake. 

Co-fondée par deux ingénieurs français
Snowflake a été fondée en 2012 à San Mateo, dans le cœur de la Silicon Valley, par deux ingénieurs français. Benoît Dageville et Thierry Cruanes ont travaillé une dizaine d'années pour l'entreprise américaine Oracle avant de créer leur propre entreprise.

Les services proposés par cette licorne spécialisée dans le datawarehouse en mode SaaS ont la particularité de n'être rattachés à aucune plateforme d'hébergement. Ils permettent de stocker et d'analyser des données en utilisant des logiciels basés dans le cloud. Snowflake fonctionne sur Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud. Ses 3000 clients actuels, dont Adobe, Axa et Sony, peuvent donc partager et analyser leurs données sans contrainte liée au matériel.

L'entreprise connaît une croissance impressionnante avec un chiffre d'affaires de 242 millions de dollars au cours du premier semestre 2020. Mais la société reste toutefois largement déficitaire, avec 171,3 millions de dollars de pertes sur la même période, dû en partie à de larges efforts déployés dans la R&D.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media