Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Société Générale lance Oppens pour aider les TPE/PME à renforcer leur cybersécurité

Alors qu'elles représentent plus de 95 % du tissu économique français, les TPE/PME sont très vulnérables face aux cybermenaces. Face à ce constat, Société Générale a lancé Oppens, une start-up "maison" doit accompagner ces entreprises en proposant des solutions en sécurité informatique déjà testées par le groupe français ou sur-mesure pour s'adapter à toutes les configurations. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Société Générale lance Oppens pour aider les TPE/PME à renforcer leur cybersécurité
Société Générale lance Oppens pour aider les TPE/PME à renforcer leur cybersécurité © Mohamed Yahya - Flickr - CC

Société Générale a annoncé ce  27 février le lancement de sa start-up "maison" baptisée Oppens. Née au sein du programme d'interpreunariat lancé il y a deux ans, la jeune pousse a pour but d'aider les TPE/PME à améliorer leur cybersécurité souvent mise à mal. Plus de 60% des entreprises françaises de taille moyenne ont été victimes d'une attaque informatique en 2018, d'après un rapport du cabinet Forrester publié le 23 avril 2019.

 

Le groupe bancaire français explique qu'Oppens est né du constat suivant : "la cybersécurité est un sujet de préoccupation pour les dirigeants qui l’évoquent de plus en plus fréquemment dans la relation privilégiée qu’ils ont avec leur conseiller bancaire". L'idée derrière est de mettre "l'expertise en cybersécurité de la banque aux services des TPE/PME".

 

6 mois d’incubation

Oppens procède en trois étapes. L'entreprise accompagnée doit tout d'abord procéder à un "auto diagnostic en ligne" sur la gestion de mots de passe, la protection des données, la sensibilisation des collaborateurs, la sécurisation des appareils et la protection des sites web. En fonctions de ces réponses, la jeune pousse va émettre des "recommandations gratuites". Puis, elle propose "un catalogue de produits et services" qui ont la particularité d'avoir été testés par Société Générale.

 

En complément, Oppens peut soumettre à l'entreprise "des solutions sur-mesure" avec ses partenaires ou "exclusives" c'est-à-dire seulement utilisées par des grands groupes. "Nous avons profité des 6 mois d’incubation pour rencontrer plus de 400 chefs d’entreprise, clients et non-clients Société Générale, pour comprendre au mieux leurs attentes et développer un accompagnement simple, personnalisé et adapté aux TPE/PME", raconte Jérôme Pénichon co-fondateur d’Oppens.

 

Le monde bancaire s'aventure dans la cybersécurité

Interrogé par La Tribune, Oppens ne communique pas d'objectifs commerciaux mais espère enregistrer 15 000 connexions sur sa plate-forme d'ici fin 2020. "Si Oppens parvient à passer à l'échelle, nous compléterons alors le capital, seul ou avec d'autres partenaires", précise Bruno Delas, directeur de l'IT des réseaux banque de détail de Société Générale en France.

 

Le groupe français n'est pas le premier acteur du monde bancaire à s'aventurer sur le terrain de la cybersécurité. Fin janvier 2020, LCL s'est associé à Almond, une société de conseil et d'audit en sécurité informatique et Bessé, spécialiste du conseil en assurances cyber aux ETI et grandes entreprises. L'objectif de ce rapprochement est d'accompagner les ETI et les PME dans le volet cyber.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.