Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SoftBank et Bear Robotics vont déployer un robot serveur dans les restaurants japonais

Vidéo Nouvelle incursion du conglomérat japonais SoftBank dans l’univers de la robotique. Il annonce le déploiement au Japon dès janvier prochain d’un robot dédié au service dans les restaurants. La start-up californienne Bear Robotics a conçu ce nouvel appareil, baptisé Servi.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SoftBank et Bear Robotics vont déployer un robot serveur dans les restaurants japonais
SoftBank et Bear Robotics vont déployer un robot serveur dans les restaurants japonais © Bear Robotics

SoftBank Robotics Group va déployer en janvier prochain au Japon un nouveau robot dédié aux restaurants et au secteur hôtelier. Développé par le Californien Bear Robotics, il vise à pallier la pénurie de main d’œuvre du secteur mais également à assurer le bon respect des règles de distanciation sociale alors que la pandémie de Covid-19 perdure.

Pour rappel, SoftBank avait investi 32 millions de dollars dans la pépite américaine au début de l’année. Un "partenariat stratégique [qui] a permis d’associer la technologie robotique inégalée de Bear Robotics à la vaste expérience de SoftBank Robotics Group dans le développement et la commercialisation des robots de service", expliquent les deux sociétés.

Lancé sous forme d'abonnement
Baptisé Servi, ce robot autonome est dédié au transport des plats et boissons. Un robot serveur donc, qui peut transporter nourriture et les boissons au sein d’un établissement. Il est doté de caméras 3D et de capteurs Lidar pour naviguer entre la cuisine et les tables et éviter les obstacles. Basé à Redwood City, en Californie, Bear Robotics s’est spécialisé dans les robots dédiés aux services à la personne, y compris destinés à l’accompagnement des personnes âgées.

Testé par plusieurs enseignes, dont Denny’s et Amicis (photo), Servi sera d’abord lancé au Japon sous forme de leasing. L’abonnement mensuel reviendra à 99 800 yens hors taxes, soit un peu plus de 800 euros, pour un engagement de trois ans.

Ce nouveau robot a pour ambition de devenir "le leader des robots de livraison de services alimentaires", poursuivent les partenaires qui notent "un intérêt considérable de la part du secteur de l'hôtellerie au Japon, en Corée et aux États-Unis".
 


Softbank peine à transformer l'essai
Ce nouveau déploiement illustre les grandes ambitions de SoftBank Robotics, qui a déployé plus de 35000 robots Pepper, NAO et Whiz, utilisés dans plus de 70 pays. Dédiés aux secteurs du retail, tourisme, de la santé, de la finance, de l'éducation ou de la gestion des installations, ces robots humanoïdes n’ont pas convaincu à l’international, faute de véritable cas d’usage. SoftBank Robotics a également mis la main sur Boston Dynamics, qui a mis au point le robot quadrupède Spot, dont le lancement vient d'être annoncé en Europe.

Mais la pandémie de Covid-19 pourrait permettre enfin de transformer ces initiatives timides en véritables succès commerciaux. Les règles de distanciation sociale et le développement d’un nouveau commerce sans contact pourraient influer positivement sur le déploiement de robots de livraison. Ils peuvent également pallier le manque de main d’œuvre du secteur au Japon. L'initiative n'est pas inédite : le géant sud-coréen LG développe des robots similaires en partenariat avec Woowa Brothers, propriété de l’Allemand Delivery Hero.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media