Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Sogrid : Toulouse valide de nouvelles technologies pour les réseaux électriques intelligents

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le projet Sogrid, piloté par Enedis et STMicroelectronics et visant à développer les nouveaux protocoles de communication dédiés aux réseaux de distribution d’électricité, a été testé à Toulouse pendant un an auprès de 1 000 foyers. Bilan de ce premier test grandeur nature.

Sogrid : Toulouse valide de nouvelles technologies pour les réseaux électriques intelligents
Sogrid : Toulouse valide de nouvelles technologies pour les réseaux électriques intelligents © Sogrid

"Les tests menés dans l'aire toulousaine constituent la première expérimentation dans le monde d'une chaîne de communication globale sur le réseau de distribution électrique, jusqu'au client final", se félicite Xavier Montuelle, chef de projet Sogrid chez Enedis. Après 3 ans de R&D et le déploiement sur un an d'un pilote à grande échelle, les partenaires du projet Sogrid viennent de présenter à Toulouse un premier bilan de ce projet collaboratif conduit dans le cadre des Investissements d’Avenir.

 

Un consortium de 10 partenaires

Projet de recherche technologique et industrielle lancé en 2013 à Toulouse, Sogrid est mené par Enedis et STMicroelectronics au sein d'un consortium de 10 membres : des industriels (Nexans, Sagemcom, Landis+Gyr, Capgemini), des PME innovantes (Trialog, LAN) et des partenaires académiques (Grenoble INP et l’Ecole Polytechnique). Le projet est doté d'un budget de 27 millions d'euros, dont 12 millions d'euros de l'Ademe. Il doit contribuer à une meilleure gestion en temps réel du réseau électrique, dans le contexte de la transition énergétique.

 

Avec Toulouse Métropole, les partenaires du consortium ont pu tester et valider la préfiguration du réseau électrique du futur, sur l'aire toulousaine, grâce à un réseau test de 35 kilomètres au total. Ce réseau a intégré 1000 foyers du quartier Saint-Cyprien à Toulouse et de la commune voisine, Vieille-Toulouse, pour permettre de travailler à la fois en zones urbaine et périurbaine, voire rurale. 1000 compteurs intelligents ont été déployés, ainsi que 300 équipements connectés sur le réseau, dont des capteurs, des coupleurs et des data-concentrateurs, intégrant tous une puce électronique de nouvelle génération développée par STMicroelectronics.

 

Un succès technologique...

"Pour la première fois, un réseau de distribution d'électricité est devenu intégralement numérique sur le plan télécom, via un courant porteur en ligne de troisième génération (CPLG3), sur les réseaux basse et moyenne tension", insiste Xavier Montuelle. Côté Enedis, le bilan est globalement positif. "Sogrid a apporté une preuve de concept concernant la réalisation d'une chaîne de communication numérique sur le réseau de distribution d'électricité. C'est une brique technologique importante dans l'évolution nécessaire des infrastructures pour accompagner la transition énergétique et la construction en France du futur réseau intelligent, à l'horizon 2030", souligne pour sa part Jean Paoletti, directeur régional d'Enedis Midi-Pyrénées Sud.

 

...et 5 brevets déposés

Le projet a permis à chacun des partenaires de tester et valider ses produits ou solutions technologiques, avec des ambitions commerciales internationales. Dans le cadre de Sogrid, 5 brevets ont été déposés : 2 pour Enedis, portant notamment sur la synchronisation des équipements via la fréquence 50 Hz et 3 pour Nexans, concernant l'alimentation continue basse tension pour dispositifs électroniques de communication, le procédé de montage de dispositifs de communication sur un câble de transport électrique et sur l'utilisation de transformateurs de puissance en système de couplage pour la communication CPL.

 

"Nous nous étions déjà positionné sur le marché des solutions pour les énergies renouvelables. Grâce à Sogrid, nous avons pu développer de nouvelles offres industrielles en direction des télécommunications et des réseaux intelligents", souligne Annie Cheenne, directrice Smart Grid et E-mobility chez Nexans. Même constat chez Sagemcom : "Sogrid va nous permettre de rentrer sur un nouveau segment de marché, celui de la moyenne tension", témoigne Nabil Sahri, directeur Business Development du secteur énergie chez Sagemcom. Quant à STMicroelectronics, le déploiement sur Toulouse d'équipements intégrant sa nouvelle puce STComet accompagne l'industrialisation d'une nouvelle ligne de produits au sein de son usine de Rousset, près d'Aix-en-Provence.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

FLANDIN

05/10/2016 03h00 - FLANDIN

Trêve de plaisanterie, au final c'est utile ou c'est pas utile?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale