Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Solidarité 2.0 après le passage du typhon aux Philippines

Pour faciliter les recherches de personnes disparues et l'estimation des dégâts après le passage du typhon Haiyan aux Philippines, de nombreux outils sont désormais disponibles sur internet.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Solidarité 2.0 après le passage du typhon aux Philippines
Solidarité 2.0 après le passage du typhon aux Philippines © Capture d'écran disasterresponse

Aider une population sinistrée à des milliers de kilomètres en restant assis derrière son écran, c'est désormais possible. Le passage dévastateur du cyclone Haiyan (également appelé Yolanda) aux Philippines représente en effet un nouvel exemple d'humanitaire digital.

Trier des tweets pour aider l'action humanitaire

Face à la multitude d'informations (textes, photos, sons et vidéos) publiées sur les réseaux sociaux au moment d'une catastrophe, une plate-forme propose de trier ces contenus disponibles sur Facebook, Twitter et l'ensemble des réseaux sociaux. A l'origine de cette initiative, Patrick Meier, qui se définit comme un inventeur des technologies humanitaires de demain.

Parmi les outils disponibles, le site Micromappers permet ainsi de ranger les photos intégrés dans les tweets selon différentes catégories : "besoin d'assistance" ou "dégâts sur les infrastructures" par exemple. Ces informations permettent ensuite d'alimenter une carte consultable par les organisations présentes sur place pour venir en aide aux victimes de la catastrophe.

Le "person finder" de Google

Au-delà de la simple collecte de dons en ligne proposée par de nombreuses organismes et associations, Google propose son "person finder". Ce service, lancé pour la première fois en 2010 en réponse au violent séisme survenu sur l'île d'Haïti, permet comme son nom l'indique de retrouver des disparus. Le principe : collecter et fournir l'information aux personnes à la recherche d'un proche grâce à deux boutons : "je recherche quelqu'un" et "je dispose d'informations sur quelqu'un". En cas d'absence de connexion internet, ce service peut également être sollicité par SMS.

Google a également mis en ligne une carte faisant apparaître les différentes zones sinitrées et les différents centres et abris où les réfugiés peuvent trouver de l'assistance. Cette carte est mise à jour en continu et peut être intégrée sur tous les sites internet.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale