Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Soluteo soigne sa marque employeur au design… et passe de 3 à 300 CV pour une annonce

Cas d'école Travailler sa marque employeur devient indispensable pour recruter dans le numérique. Une démarche liée au design, qui oblige à réfléchir autant au fond qu’à la forme pour partager – et faire vivre – une culture d’entreprise. À Montréal, la PME Soluteo a tenté l’aventure.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Soluteo soigne sa marque employeur au design… et passe de 3 à 300 CV pour une annonce
Comment passer de 3 CV pour une annonce à 300 ?

Paris, Montréal, San Francisco… partout la guerre des talents fait rage. Recruter des profils numériques relève de la gageure. "À une annonce nous recevions au mieux trois CV. Lorsque l’on sait que seulement 5 % à 15 % des candidatures correspondent au profil recherché, il fallait faire quelque chose", raconte Sigisbert Ratier, président et cofondateur de la société de développement d’applications mobiles professionnelles Soluteo, une PME de 20 personnes, créée en France mais aujourd’hui basée à Montréal. Elle travaille notamment pour Vidéotron et ViaRail. Mais que faire ? Travailler la marque employeur. "Sa mise en place a marqué un vrai point de rupture pour Soluteo, raconte le dirigeant. Maintenant nous recevons jusqu’à 300 candidatures pour un poste de type marketing ou créatif et près de 50 pour les profils techniques." De quoi accompagner enfin la croissance.

 

refonte du site et du logo

Qu’est ce qui a changé ? "Nous avons désormais une grille de salaire totalement transparente. Nous avons aussi changé le logo, le site, la communication sur les réseaux sociaux, le tout en cherchant à être partout cohérent", résume Sigisbert Ratier.

 

Cuisine, café et fruits gratuits, croissants le matin, locaux accueillants dans le vieux Montréal… sur le site, des photos soignées valorisent désormais les conditions de travail. "Ce sont des éléments de réassurance surtout à Montréal où il y a beaucoup de concurrence et une population qui a besoin de connaître son cadre de vie", explique l'entrepreneur.

 

Mais cela ne suffit pas. "L’association québécoise des technologies avait organisé des présentations sur le problème de la marque employeur et celui du marketing de contenu. On a vite compris que l’un nourrissait l’autre", raconte Sigisbert Ratier. En clair, une photo de la machine à café ne suffit pas. "Il faut aussi expliquer ce que l’on fait, pour que les gens comprennent qui l’on est. On a donc édité une brochure sur notre méthodologie et re-travaillé totalement la partie RH de notre site."

 

Brochure sur la méthodologie

Et c’est un petit mot du responsable recrutement Justin Fugère-Henry, présentant l’entreprise, qui accueille les candidats sur la partie emploi du site. Signe que les ressources humaines sont primordiales, Justin Fugère-Henry est aussi la première personne que l’on voit, assis bien droit derrière son bureau en open space, lorsque l’on entre dans les nouveaux de Soluteo au 7e étage d’un immeuble ancien. Avant que le regard ne soit attiré par les grandes baies vitrées qui ouvrent sur la cathédrale de Montréal et sur le fleuve.

 

"J’ai surtout copié sur TP1, une agence web de Montréal, reconnaît Sigisbert Ratier. Ce sont des amis, je les ai rencontrés, et on avait parlé de la marque employeur. Et lorsque nous avons déménagé, je suis allé voir chez eux. J’ai vu la cuisine, le tableau noir, des espaces de créativité et d’expression..."

 

publications cohérentes sur le site et les réseaux sociaux

La construction de cette marque employeur est le fruit d’un travail collectif, principalement mené par Olivier Massain, un designer français formé à l’École de design de Nantes membre de l’équipe depuis quatre ans (à gauche sur la photo)et d’Eléonore Piché, la responsable marketing. Le premier a refait l’intégralité du site et surtout persuadé les dirigeants de Soluteo qu’il fallait aussi changer de logo. La refonte du site a représenté 2 à 3 mois de travail pour les designers (ils sont 3 dans la PME) aidés d’un consultant expert pour la rédaction des textes. Car le site présente des "pics", petites informations d’actualité sur la vie de l’entreprise toujours illustrées. "Pour l’anecdote, on a essayé d’aller encore plus loin en travaillant sur les vidéos. Mais on a frappé un mur, car la qualité de nos vidéos ne reflétait pas nos objectifs. On ne s’y retrouvait pas", raconte Sigisbert Ratier (à droite sur la photo).

 

 

 

Depuis, Soluteo met à jour le contenu. Les photos des membres de l’équipe sont refaites régulièrement pour que la liste des membres de l’équipe sur LinkedIn et celle sur le site soient cohérentes. "On fait très attention d’aligner toutes nos communications sur Facebook, Twitter et LinkedIn pour éviter les contradictions. On dit la même chose partout. C’est Eléonore au marketing qui s’en occupe."

 

Soluteo a aussi un manuel employé, qui explique autant comment demander des vacances que le bon usage corporate des médias sociaux. Mis à jour régulièrement, il est communiqué à tous les employés.

 

La rédaction des annonces est aussi très travaillée. Soluteo vient aussi d’ouvrir un compte Instagram, pour publier des photos d’ambiance de travail… comme le dernier cours collectif de cuisine. "L’idée c’est que tout doit fonctionner ensemble. Qu’il n’y ait pas de décalage entre les différents canaux de communication. Nous ne sommes pas suffisamment gros pour avoir un Facebook uniquement RH", conclut Sigisbert Ratier. Une cohérence, qui se paye d'une bonne dizaine d’heures de travail par semaine.

 

Le stagiare, un employé comme les autres

Mais ce n’est pas tout. Pour attirer aussi les meilleurs stagiaires en génie logiciel, le concept de stage, n’existe plus chez Soluteo. "Les jeunes sont considérés comme des salariés normaux. Ils sont payés pareil, ils travaillent pareil, mais leur accueil est très travaillé", explique encore le dirigeant. Et cela change tout.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale