Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Solutions de paiement : Square investit le marché français

12 ans après sa création, la société se lance officiellement en France avec pour ambition d'offrir une solution tout en un aux commerces, physiques et sur Internet.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Solutions de paiement : Square investit le marché français
Square lance ses terminaux de paiement en France. © Square

Après un peu plus de deux mois de test auprès d'un panel de commerçants, Square se lance officiellement en France ce mardi 21 septembre. Le spécialiste des solutions de paiement, fondé il y a 12 ans par le créateur de Twitter Jack Dorsey, attaque le marché français après s'être lancé en Irlande en mai dernier, et avant de préparer son arrivée en Espagne. "La croissance internationale a été une priorité clé cette année", a déclaré Alyssa Henry, vice-présidente exécutive de Square.

Une seule solution pour tout gérer
Square va donc proposer ses solutions de paiement (logicielles et matérielles) et sa suite de services aux commerces de toutes tailles. Sur un marché très morcelé où ses principaux concurrents sont les banques, il mise avant tout sur une offre intégrée et omnicanale.

"L'objectif est de simplifier la vie des commerçants, avec une solution unique et polyvalente permettant d'accepter tout type de paiement, en ligne et en magasin", explique à l'Usine Digitale Daniel Nicolas, directeur des ventes chez Square. "C'est un réel besoin" ajoute-t-il, 76% des commerces français vendant à la fois en ligne et en magasin physique. "Souvent, les commerces ont recours à plusieurs fournisseurs pour différentes fins. Nous remédions à cette complexité."

Un écosystème à la fois matériel et logiciel
L'outil "tout en un" de Square se compose de plusieurs éléments, que le client peut adopter en bloc ou non : création de site, logiciels de point de vente pour les commerces et les restaurants, trois terminaux de paiement (terminal de paiement sans contact, lecteur permettant de transformer un smartphone ou une tablette en terminal de paiement, tablette servant de logiciel de caisse), plateforme d'e-commerce (avec gestion synchronisée de l'inventaire, fonction click and collect et intégration des réseaux sociaux), paiement en ligne, gestion de la présence des employés, système d'affichage en cuisine pour les restaurants (notamment pour les commandes en livraison), paiement par carte cadeau et par QR code, et intégration à des outils commerciaux tels que Prestashop.

Pour la France, Square a spécialement développé le paiement en ticket-restaurant, une particularité hexagonale à laquelle il lui a fallu s’adapter.

Pas de commerciaux sur le terrain
La société compte également lancer plus tard dans l'année un logiciel de facturation et de devis. A n'en pas douter, une fois l'acquisition d'Afterpay finalisée, elle devrait aussi logiquement proposer une solution de paiement fractionné.

Elle se rémunère par une commission sur les transactions par carte bancaire (1,65% en physique, 1,4% + 0,25 euro par transaction en ligne), et sur la vente de ses terminaux, vendus entre 19 et 165 euros, qui feront l'objet d'une promotion lors de la phase de lancement. Le Reader, en particulier, sera gratuit.

Dans l'immédiat, le déploiement de Square se fera sans équipes commerciales présentes sur place, à partir du siège européen de Dublin où est basé Daniel Nicolas. Square possède des bureaux aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Australie, en Espagne, en Norvège et au Royaume-Uni. La société compte 2 millions de clients dans le monde.