Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Somfy a tenté de concevoir son premier thermostat connecté en mode start-up

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après avoir racheté plusieurs start-up, Somfy dit s'inspirer de leur mode d'innovation pour concevoir ses nouveaux produits. Son thermostat connecté est le premier produit à bénéficier de cette approche.

Somfy a tenté de concevoir son premier thermostat connecté en mode start-up
Somfy a tenté de concevoir son premier thermostat connecté en mode start-up © Somfy

En rachetant des start-up (Myfox pour la sécurité et Okidokeys pour les serrures connectées), Somfy ne fait pas que compléter sa gamme de produits. Il s'initie à de nouveaux modes d'innovation, plus agiles.

 

un développement de type "start-up"

L'entreprise française de domotique née en 1969, spécialiste des systèmes de motorisation et d'automatisation des ouvrants des logements et bâtiments, veut désormais adresser "l'ensemble des besoins essentiels de l'habitat", selon Emmanuel Joumard, directeur Smart Living chez Somfy. Pour cela, il doit apprendre à créer de nouveaux types de produits plus rapidement, afin de coller aux besoins des consommateurs et aux changements technologiques. "Notre thermostat connecté est notre premier développement de type start-up en interne", annonce-t-il fièrement.

 

De type start-up ? Comprenez un développement beaucoup plus rapide qu'habituellement (un an et demi) réalisé par une équipe réduite d'une dizaine de personnes. Seule la partie cloud et logiciels embarqués a été sous-traitée à des fournisseurs, tandis que l'objet est fabriqué en Chine. Ils ont pu se concentrer sur l'essentiel : l'expérience utilisateur.

 

Les concepteurs du thermostat connecté ont par exemple rendu visite à 50 utilisateurs de thermostats classiques, en France et en Allemagne, durant la conception du produit, durant l'hiver 2016. Une enquête plus classique auprès d'un panel de consommateurs sur Internet a permis d'affiner le diagnostic.  "Nous voulions comprendre leur utilisation réelle de l'objet, et leurs attentes", raconte David Goyer, chef de produit. "C'est de cette façon que nous avons imaginé intégrer deux modes de programmation plutôt qu'un, pour coller au rythme de vie des utilisateurs, qui changent souvent de planning d'une semaine sur l'autre".

 

une obsession : la fluidité de l'interface

L'équipe de conception, basée à Metz-Tessy (près d'Annecy), a veillé à transcrire ces attentes dans le design et l'interface de l'objet et de l'application. "Nous avons la chance d'avoir dans l'équipe un designer produit et interface, qui a eu une approche globale", souligne David Goyer. Pour se différencier des nombreux thermostats connectés présents sur le marché, Somfy dit s'être concentré sur la simplicité d'utilisation et la fluidité de l'interface. "Il y a eu de nombreuses itérations, on a été pas mal challengé sur beaucoup de points", se souvient-il. "Par exemple, il a fallu convaincre en interne sur l'absence d'écran. Nous avons voulu privilégier un contrôle tactile, avec un retour haptique et un système lumineux qui indique la température actuelle et celle visée". L'équipe mise sur le fait que le véritable écran d'un thermostat doit être celui du smartphone. "Quand on voit que Nest a fait le même choix dans la deuxième version de son thermostat, cela nous conforte dans notre approche", sourit David Goyer.

 

Somfy ne va pas révolutionner le segment du thermostat connecté avec ce premier modèle, qui contient les fonctionnalités attendues dans ce type de produit : prise en compte de la météo et apprentissage des habitudes, coaching énergétique. Mais son prix relativement bas (entre 169 et 199 euros) et l'appui du réseau de distribution de Somfy (notamment les professionnels) pourraient lui permettre de tirer son épingle du jeu.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale