Sony décline la technologie blockchain dans l’univers de l’éducation

Le groupe japonais d’électronique Sony propose d’utiliser la technologie de blocs de chaine comme un moyen ouvert et sécurisé de partage de compétences et de dossiers scolaires dans le monde de l’éducation.

Il prévoit de l'appliquer en 2017 à son concours de mathématiques.

Partager
Sony décline la technologie blockchain dans l’univers de l’éducation
La technologie de blocs de chaine (blockchain) a été développée comme plateforme d’échange de pair à pair de crypto-monnaies comme le Bitcoin. Mais son potentiel d’application dépasse le monde de la finance. Sony veut la décliner dans l’univers de l’éducation. Le géant japonais d’électronique en fait une plateforme ouverte et sécurisée de partage de compétences et de dossiers scolaires.
Changement des méthodes d'évaluation et de suivi solaires
Si cette technologie suscite un intérêt grandissant au-delà du monde de la finance, c‘est qu‘elle offre un moyen simple et bon marché aux participants d‘un réseau de partager et d’échanger des informations sans que les données puissent être endommagées ou falsifiées le long de la chaine de leur transfert.
C’est cette propriété que Sony exploite pour réaliser la transmission cryptée de données comme les dossiers scolaires, les compétences acquises ou les progrès réalisés dans le parcours d’éducation. La technologie de blockchain a le potentiel de créer un système d'infrastructure d’éducation entièrement nouveau avec des possibilités inédites d’évaluation et de suivi scolaires. Par exemple, après un examen de son niveau de compétence académique, une personne peut demander de partager les résultats du test avec d’autres organismes de façon à bénéficier de méthodes différentes d'évaluation.
Croisement de méthodes de test et évaluation
Alors que les modèles d'éducation évoluent, ceci constituerait une innovation technologique diversifiant les façons dont les tests sont conçus et les individus évalués. Avec cette diversification et les changements qu'elle entraîne, les différents organismes d'évaluation peuvent utiliser les résultats des tests de différentes façons, chacun selon ses propres méthodes d'évaluation.
Sony s’attend à l'émergence de nouveaux services éducatifs tirant parti de sa technologie blockchain ouverte et sécurisée d’échange de données académiques. Le groupe japonais entrevoit un potentiel d’application de sa technologie plus large, des soins médicaux aux services environnementaux à l'énergie.
Sony prévoit d’appliquer sa technologie en 2017 à son Mondial Math Challenge, une compétition mondiale de mathématiques qui a attiré plus de 150 000 participants dans plus de 80 pays à travers le monde. Le protocole de test calcule les scores des candidats sur la base non seulement des réponses correctes et incorrectes, mais aussi en prenant en compte la performance globale, y compris le temps de réponse aux questions.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS