Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sony parie sur le crowdfunding pour trier les idées de ses employés

Pour stimuler la créativité de ses équipes et promouvoir une culture d'innovation en interne, Sony lance la plate-forme de crowdfunding First Flight. Objectif : tester les idées de ses salariés à l'extérieur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sony parie sur le crowdfunding pour trier les idées de ses employés
Sony parie sur le crowdfunding pour trier les idées de ses employés © Sony

Plongé dans un plan de redressement, secoué par la publication de documents internes par Wikileaks, massivement piraté, Sony traverse une forte zone de turbulences, malgré le succès de sa Playstation 4. Ce qui n'est pas sans conséquences sur le moral de ses équipes.

 

Un accélérateur d'innovations

 

Pour insuffler de nouveau  l'envie d'innover parmi les employés, la firme japonaise a eu l'idée de créer une plate-forme web pour promouvoir les meilleures idées de ses salariés. Le site, baptisé First Flight (premier vol), présente des projets et produits développés par des employés de Sony. Les internautes sont invités à financer ceux qu'ils jugent les plus prometteurs. Une façon de tester l'appétit du public pour ces concepts novateurs.

 

Parmi les premiers produits soumis à la foule se trouvent une sorte de télécommande universelle programmable pour produits électroniques, baptisée Huis ; une montre intelligente dont le bracelet est recouvert d'encre électronique, la "FES Watch ; et les petits modules DIY (Do it Yourself) pour démocratiser les capteurs et connecter les objets du quotidien du projet Mesh.

 

le principe du crowdfunding dévoyé ?

 

Ce n'est pas la première fois que Sony s'intéresse au financement participatif. L'entreprise avait déjà proposé aux internautes de financer sa FES Watch, ainsi qu'une serrure connectée sur une plate-forme externe. Plus récemment, la campagne Kickstarter d'un jeu pour PS4, Shenmue 3, a provoqué la polémique : le principe de départ du crowdfunding n'est-il pas perverti quand il est mis au service de grands groupes ? Sony, comme d'autres géants (Orange en France notamment), pense le contraire.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media