Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sony présente le Spatial Reality Display, un écran stéréoscopique pour les professionnels

Sony dévoile le Spatial Reality Display, un écran 4K qui s'appuie sur une technologie de suivi des yeux en temps réel pour afficher des images en 3D sans que le spectateur n'ait à porter de lunettes spécifiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sony présente le Spatial Reality Display, un écran stéréoscopique pour les professionnels
Sony présente le Spatial Reality Display, un écran stéréoscopique pour les professionnels © Sony

Sony dévoile un écran stéréoscopique à 5 000 dollars. Baptisé Spatial Reality Display (SR Display), il est présenté comme un moyen de prévisualiser des créations 3D sans avoir à porter de casque de réalité virtuelle ou de lunettes spéciales. Il s'adresse particulièrement aux professionnels du monde de l'animation, aux architectes et aux directeurs artistiques.

Capteur de suivi des yeux et rendu stéréoscopique
Concrètement le SR Display est un écran LCD d'une résolution 4K pour une diagonale de 15,6 pouces. Il est doté d'un capteur de suivi des yeux haute vitesse qui permet d'ajuster l'image à la milliseconde en déterminant à tout moment la position exacte des yeux du spectateur ainsi que leur angle de vue sur l'écran. Une matrice de microlentilles permet d'obtenir un rendu stéréoscopique en divisant l'écran pour offrir un rendu différent pour chaque œil. Enfin, un algorithme traite le contenu automatiquement pour diffuser deux images 2K distinctes qui s'adaptent en temps quasi réel aux mouvements des yeux.
 


 

Le SR Display a été présenté pour la première fois à l'occasion du CES 2020 sous le nom d'"Eye-Sensing Light Field Display". L'écran a besoin d'être raccordé à une station de travail pour fonctionner, notamment pour faire tourner son algorithme. L'ordinateur doit être doté à minima d'un processeur Intel Core i7 moderne ainsi que d'un GPU GeForce RTX 2070 Super de Nvidia, selon Engadget. Le SR Display est compatible avec les moteurs Unity et Unreal Engine 4.

Pour développer cet écran, Sony a logiquement consulté sa branche Sony Pictures qui a utilisé cette technologie pour la création de certains effets visuels dans le prochain film SOS Fantômes (Ghostbusters) qui sortira en 2021, selon TechCrunch. Mais pas seulement. Volkswagen est aussi impliqué dans ce projet depuis le début. Un tel écran pourrait aider ses équipes au niveau de l'idéation et de la conception des véhicules.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media