Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sony rachète le studio de jeu video Bungie pour 3,6 milliards de dollars

La vague de M&A se poursuit sur le premier marché mondial du divertissement, avec l'acquisition par le fabricant de la Playstation du créateur de Destiny, et alors que la FTC va se pencher sur le méga-rachat d'Activision Blizzard par Microsoft.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sony rachète le studio de jeu video Bungie pour 3,6 milliards de dollars
Sony rachète le studio de jeu video Bungie pour 3,6 milliards de dollars © Bungie

Le secteur du gaming est le terrain d'un grand jeu de stratégie en ce moment. Le 31 janvier, c'était au tour de Sony de jouer. Le groupe japonais a annoncé l'acquisition de Bungie, le studio américain à l'origine des franchises Halo et Destiny, pour 3,6 milliards de dollars. Dans un communiqué, Bungie précise qu'il continuera à développer et publier des jeux de manière indépendante pour différentes plateformes, et pas seulement la Playstation de Sony. Le rachat va lui permettre de recruter en masse pour ses futurs développements.

Décliner la franchise Destiny
Pour Sony, l'un des objectifs de cette acquisition semble être de décliner les franchises de Bungie. "Comme nous, Sony Interactive Entertainment est persuadé que les mondes du jeu ne sont que le début de ce que notre propriété intellectuelle peut devenir. Ensemble, nous partageons le rêve de créer et de développer des franchises iconiques qui réunissent des amis, plusieurs générations dans les familles, et les fans autour du globe, sur de multiples plateformes et médias de divertissements", explique Pete Parsons, le CEO de Bungie.

L'autre perspective est de se développer dans les modèles au-delà de la vente de jeux à l'acte et dans les abonnements. Destiny 2 est notamment disponible en free-to-play et en mode multijoueurs en ligne. Enfin, mettre la main sur Bungie est également un moyen de s'assurer de pouvoir proposer éventuellement une exclusivité à l'avenir dans le domaine des jeux de tir, avec Destiny, si jamais Microsoft boucle le rachat d'Activision Blizzard et décide de se réserver l'exclusivité de Call of Duty.

Réponse à Microsoft
L'acquisition intervient en effet après l'annonce tonitruante mi-janvier de Microsoft de racheter Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars, et dans un contexte de guerre commerciale opposant les consoles Playstation et Xbox.

Le studio fait depuis longtemps l'objet de convoitises de la part des grands éditeurs du secteur. Créé en 1991, Bungie avait été racheté par Microsoft en 2000, qui a conservé les droits d'exploitation de sa franchise Halo. Puis il avait repris son indépendance en 2007, avant de signer en 2010 un accord de 10 ans avec Activision, dont il est sorti en 2019. Il s'en est donc fallu de peu pour que Bungie repasse dans le giron de Microsoft.

Si Microsoft parvient à sécuriser le rachat d'Activision Blizzard, il comptera une trentaine de studios de développement contre 18 pour Sony, qui a notamment racheté l'année dernière Housemarque et Bluepoint Games.