Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sony s'offre le spécialiste israélien du modem 4G Altair Semiconductor

Le géant japonais de l’électronique Sony se renforce dans les semi-conducteurs en mettant la main sur le spécialiste israélien des modems 4G Altair Semiconductor, concurrent du français Sequans.  Une opération destinée à servir ses ambitions dans l’Internet des objets.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sony s'offre le spécialiste israélien du modem 4G Altair Semiconductor
Sony s'offre le spécialiste israélien du modem 4G Altair Semiconductor

Alors que Toshiba vend ses semi-conducteurs (à l’exception de ses mémoires flash), son compatriote Sony, au contraire, s’y renforce en rachetant l’israélien Altair Semiconductor. La transaction se monte à 212 millions de dollars. Elle devrait être finalisée au début de février 2016.

 

Leader des capteurs d'image

Le géant japonais de l’électronique est présent dans les puces électroniques surtout à travers les capteurs d’image qui équipent mobiles, caméras, appareils photo, endoscopes médicaux, systèmes de vision industriels ou scanners. Selon IC Insights, il en est le leader mondial avec 32% du marché en 2014. Une position qui va être confortée par le rachat des capteurs d’image et d’une usine de Toshiba.

 

Fondée en 2005, Altair Semiconductor est une société fabless de 220 personnes spécialisée dans les circuits modems 4G au standard LTE. Elle est la concurrente en France de Sequans Communications. Son acquisition s’inscrit dans les ambitions de Sony sur le marché de l’Internet des objets, pressenti comme un Eldorado pour les semi-conducteurs. Le groupe japonais veut offrir aux objets connectés des solutions combinant ses capteurs d’images et circuits GPS avec les modems LTE d’Altair Semiconductor.

 

Grand boom des semi-conducteurs de Sony

Portés par le succès de ses capteurs d’image Cmos, les semi-conducteurs de Sony connaissent un grand boom. C’est d’ailleurs la seule activité électronique du groupe qui se porte bien. Selon les chiffres préliminaires d’IC Insights, Sony pointe à la 13e place mondiale des fournisseurs de puces électroniques en 2015 avec un chiffre d’affaires de 5,9 milliards de dollars, en croissance de 11%.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale