Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sony tente de se relancer dans les robots de compagnie

Après l’abandon de son robot-chien en 2007, Sony tente de revenir sur le marché de la robotique de compagnie. En ligne de mire, le grand public mais aussi les applications professionnelles dans les usines et la logistique.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sony tente de se relancer dans les robots de compagnie
Sony tente de se relancer dans les robots de compagnie © cc Kate Nevens - Flickr

Sony se relance dans les robots de compagnie. C’est-ce que le groupe japonais d’électronique a annoncé à l’issue de la réunion de la direction sur la stratégie de l’entreprise, à Tokyo le 29 juin 2016. Une division dédiée à cette activité a été créée en avril 2016. La date de lancement commercial n’est pas précisée.

 

Aventure décevante du robot-chien Aibo

Le groupe de Tokyo a déjà exploré le marché avec son robot-chien Aibo. Lancé en 1999, il s’est vendu à près de 150 000 exemplaires dans le monde en neuf ans. C’est loin du marché de masse espéré par Sony. Déçu, le PDG Howard Stringer a décidé en 2007 de mettre fin à l’aventure.

 

Pour son successeur Kazuo Hirai, à la barre depuis avril 2012, le contexte a fondamentalement changé avec le perfectionnement des technologies d’intelligence artificielle, la banalisation des drones dans le grand public et le développement de services en ligne. Il est convaincu que c’est  le bon moment aujourd’hui pour se relancer sur le marché.

 

Investissement dans une start-up de l'intelligence artificielle

C’est pour soutenir ce projet que Sony a investi en mai 2016 dans Cogitai, une start-up américaine de l’intelligence artificielle. Le groupe japonais mise sur les nouvelles possibilités de cette technologie pour offrir une expérience unique à l’utilisateur et des services en ligne attrayants. Le grand public constitue la première cible. Mais Sony entrevoit aussi des applications professionnelles dans les usines et la logistique.

 

En difficultés dans l’électronique grand public et les mobiles, Sony voit les perspectives s’assombrir pour ses capteurs d’image, l’une de ses rares activités électroniques à se porter jusqu’ici bien. Les consoles de jeux vidéo constituent désormais la seule activité électronique à tirer le groupe. Près de 40 millions de consoles PS4 ont été déjà écoulées, et il est prévu de vendre 20 millions d’exemplaires sur l’exercice à clôturer en mars 2017, contre 17,7 millions sur l’exercice précédent.

 

Quête de nouvelles activités

Lors de la réunion sur la stratégie du groupe, Kazuo Hirai a rappelé aux patrons de toutes les activités désormais autonomes l’objectif de rentabilité aux dépens de celui du volume de vente qui prévalait auparavant. Il cherche néanmoins à remettre le groupe sur le chemin de la croissance, en développant de nouvelles activités. Le retour sur le marché de la robotique de compagnie s’inscrit dans cette stratégie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale