Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Soucieux de la protection des données, les Etats-Unis ouvrent une enquête sur Alibaba Cloud

Vu ailleurs Alibaba Cloud est dans le viseur du département américain du commerce. L'accès par Pékin aux données des Américains est au coeur d'une enquête qui pourrait déboucher sur une interdiction totale de recourir aux services du géant chinois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Soucieux de la protection des données, les Etats-Unis ouvrent une enquête sur Alibaba Cloud
Soucieux de la protection des données, les Etats-Unis ouvrent une enquête sur Alibaba Cloud © Alibaba

L'Office of Intelligence and Security enquête sur la filiale cloud d'Alibaba, d'après Reuters qui cite trois sources. Créée par l'administration Trump, cette division du département américain du commerce est compétente pour restreindre voire interdire les transactions entre les entreprises américaines et les sociétés technologiques étrangères.

Un risque pour la sécurité nationale ?
L'objectif de cette procédure est de déterminer si Alibaba Cloud présente "un risque pour la sécurité nationale des Etats-Unis", détaille l'agence de presse. Elle porte plus particulièrement sur la manière dont la société chinoise stocke les informations de ses clients américains, y compris les données personnelles et celles liées à la propriété intellectuelle.

La faculté pour les autorités chinoises d'y accéder est également au coeur de l'enquête ainsi que la possibilité pour Pékin de perturber l'accès des utilisateurs américains à leurs données. 

Une activité encore peu développée
En pratique, à l'issue de l'enquête et si ces craintes sont avérées, Washington pourrait choisir de contraindre Alibaba à prendre des mesures pour réduire ces risques ou même d'interdire aux Américains d'utiliser ce service. Un coup dur pour le géant chinois, qui tente de se développer sur le sol américain. En mars 2015, il a ouvert un data center aux Etats-Unis, son premier site hors de ses frontières. Mais, d'après Gartner, l'activité cloud d'Alibaba aux Etats-Unis est toujours modeste avec un chiffre d'affaires annuel inférieur à 50 millions de dollars. 

Ce n'est pas la première fois que l'administration américaine se soucie du sort des données stockées par Alibaba Cloud. En août 2020, l'administration Trump avait émis un avertissement à l'encontre des fournisseurs chinois de cloud afin "d'empêcher que les informations personnelles plus sensibles des citoyens américains et la propriété intellectuelle la plus précieuse de nos entreprises soient stockées et traitées sur des cloud accessibles à des adversaires étrangers".

Un discours qui rappelle celui des institutions européennes et des régulateurs nationaux sur les services américains de cloud. Depuis l'invalidation du Privacy Shield, les flux de données outre-Atlantique sont dans un flou juridique persistant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.