Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sourcepoint lève 14 millions d'euros pour sa solution de gestion du consentement

Levée de fonds Sourcepoint boucle un nouveau tour de table pour accélérer le déploiement de sa plateforme de gestion du consentement dédié aux annonceurs et éditeurs. Elle vise à proposer à l’ensemble de l’écosystème du marketing digital des outils pour protéger les données personnelles des consommateurs dans un paysage en pleine mutation, marqué par le RGPD, le CPRA ou encore la disparition des cookies tiers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sourcepoint lève 14 millions d'euros pour sa solution de gestion du consentement
Sourcepoint lève 14 millions d'euros pour sa solution de gestion du consentement © Pixabay

Sourcepoint a annoncé le 15 décembre avoir bouclé un tour de table de 14 millions d'euros dirigé par Arrowroot Capital. Dans le cadre de cette transaction, Kareem El Sawy, associé chez Arrowroot, rejoint le conseil d'administration. Cette levée porte à 47,8 millions de dollars le montant levé par l’entreprise new-yorkaise depuis sa création, en 2015.

Ce nouveau fonds sera affecté à l’expansion mondiale de l’entreprise "dont les parts de marché continuent de croître en Amérique du Nord et en Europe", précise-t-elle dans un communiqué. Sourcepoint va également procéder à des recrutements "pour étoffer l’expérience et consolider les compétences de son équipe dirigeante". John Sedlack (ex-CRO chez mParticle) devient Chief Revenue Officer, et les effectifs du Britannique RedBud, racheté cette année, sont intégrés.

Collecte éthique et respectueuse de la vie privée
Sourcepoint a mis au point une plateforme de gestion du consentement de l’écosystème du marketing digital. Elle propose des outils pour protéger les données personnelles des consommateurs, gérer la conformité et optimiser les recettes dans un paysage en pleine mutation avec la mise en œuvre du RGPD et la disparition des cookies tiers. Elle s’adresse aux annonceurs pour les aider à s’assurer du respect de leurs standards de confidentialité, ainsi qu’aux les éditeurs pour cerner la valeur de leur inventaire publicitaire.

La solution de la société s’inscrit dans un contexte où la gestion de consentement est au cœur de l’actualité. "L’entrée en vigueur aux quatre coins du monde de nouvelles réglementations sur la confidentialité des données, comme le California Privacy Rights Act (CPRA) adopté il y a peu, oblige les marques à prendre les devants pour protéger les données personnelles de leurs clients et prospects", rappelle la start-up.

"L’éthique dans la collecte de données et le respect de la vie privée des utilisateurs se placent plus que jamais au premier plan. Annonceurs et éditeurs souhaitent maîtriser la teneur et la qualité des consentements recueillis, cette levée nous permet de poursuivre le développement d’outils visant à faciliter les échanges entre eux", ajoute Ben Barokas, CEO et cofondateur de Sourcepoint.

Cette dernière levée de fonds permet à Sourcepoint, qui dispose de bureaux à New York, Berlin, Londres et Paris, de poursuivre ses travaux de recherche et développement pour la mise au point "d’outils évolutifs et précis de suivi et d’évaluation du respect de la confidentialité et de la citoyenneté sur les inventaires numériques". Le rachat de RedBud lui a permis d'intégrer une solution d’analyse des sites internet (via les traceurs et tous les codes Javascript) capable de déterminer les failles en matière de privacy.

Parmi les dernières entreprises sanctionnées par la Cnil, le distributeur Carrefour, qui s’est vu infligé une amende de 3 millions d’euros pour violation du RGPD, et Google et Amazon pour violation des règles sur le consentement aux cookies.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media