Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sowefund veut démocratiser l'investissement participatif en capital

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

En levant 400 000 euros pour assurer le développement de sa notoriété, Sowefund, la jeune plateforme de financement participatif en capital, veut permettre aux particuliers d’investir de petites sommes dans les entreprises.

Sowefund veut démocratiser l'investissement participatif en capital
Sowefund veut démocratiser l'investissement participatif en capital

Le financement participatif n’en finit pas de rassembler les foules. La jeune société Sowefund, dont la plateforme web de financement a été lancée en mai 2014, vient déjà de boucler sa première levée de fonds. Elle a récolté 400 000 euros auprès d’investisseurs qui lui permettront, en grande partie, de financer ses campagnes marketing.

Ce nouveau site de "crowdfunding en equity", avec lequel les internautes peuvent prendre une part du capital de start-up, veut se différencier des sites existants. "Nous voulons leur permettre d’investir à partir de petits montants de 100, 200 ou 300 euros selon le dossier", confie Georges Viglietti, le cofondateur de Sowefund avec Benjamin Wattinne et Jean-Philippe Leflot.

Sowefund en chiffres

Chiffre d’affaires : NC

Effectif : 3 personnes

Montant de la levée de fonds : 400 000 euros

Investisseur : investisseurs privés

Secteur : financement participatif

 

Une véritable démocratisation du financement en capital, alors que les autres sites de crowdfunding fonctionnant sur ce modèle prévoient plutôt des tickets d’investissement à partir de 5000 euros. "Nous créerons pour chaque investissement une structure intermédiaire, qui réunira les fonds des particuliers, explique Georges Viglietti. Cela évitera d’éclater l’actionnariat de l’entreprise."

Des partenariats avec des réseaux de business angels

Ce modèle ne pourra cependant véritablement fonctionner qu’une fois que sera entrée en vigueur la réforme du crowdfunding présentée en février dernier. Celle-ci permettra à partir du mois d’octobre prochain, aux sites de financement participatif en capital d’investir jusqu’à 1 million d’euros dans les start-up, sans limite du nombre d’investisseurs.

Autre particularité de Sowefund, la jeune entreprise a dès son lancement noué des partenariats avec des réseaux de business angels. "Nous faisons du co-investissement participatif", souligne le cofondateur. Ces business angels amèneront ainsi sur le site les dossiers d’investissement et participeront au financement en capital aux côtés des particuliers.

Un moyen pour le site de crowdfunding de bénéficier des due diligence (audits) de ces associations de business angels. Plusieurs réseaux se sont déjà engagés, tels que Paris Business Angels, Angels Santé Création ou encore Cleantech Business Angels.

Un premier projet d’investissement devrait être proposé sur la plateforme de Sowefund à la fin du mois d’août. La levée de fonds réalisée par la jeune société aura justement pour objectif de développer la notoriété du site auprès des particuliers pour les inciter à placer leur épargne dans les start-up. Elle permettra également d’augmenter l’effectif, qui devrait passer de trois à six d’ici la fin de l’année, pour assurer le développement du site.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant

Le crowdfunding sort peu à peu de la confidentialité. Selon l’association Financement participatif France (FPF), la collecte de fonds a doublé au premier semestre 2014 (66 millions d’euros, dont 19 millions d’euros pour le crowdfunding en capital) par rapport au premier semestre 2013.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale