Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Spanghero, Goodyear, Freescale, Renault Flins : la revue de presse de l'industrie

Spagnhero, Goodyear, Freescale, les nouvelles de ce mercredi 29 mai ne vont pas améliorer les statistiques de l'emploi en France. En effet, les 240 salariés de Spanghero seront licenciés, Goodyear n'a pas trouvé de repreneur pour l'usine d'Amiens-Nord et les salariés de Freescale pointent désormais au chômage. Une bonne nouvelle toutefois sur le front de l'emploi, selon Carlos Ghosn, l'arrivée de la Micra à Flins en 2016 pourrait permettre de créer 1 000 emplois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Spanghero, Goodyear, Freescale, Renault Flins : la revue de presse de l'industrie
Spanghero, Goodyear, Freescale, Renault Flins : la revue de presse de l'industrie © L'Indépendant

240 salariés licenciés chez Spanghero
Le couperet est tombé mardi 28 mai. Les médias se font l'écho, ce matin, du désespoir des salariés de Spanghero. Suite au comité d'entreprise , les 240 salariés de Spanghero seront tous licenciés. Le plan social ne proposerait que 68 reclassements dans une filiale de la maison mère Lur Berri.

 

Pas de repreneur pour Goodyear Amiens-Nord
Encore une mauvaise nouvelle sur le front de l'emploi, Les dernières négociations pour sauver le site de Goodyear d'Amiens-Nord n'ont rien donné. La direction du fabricant de pneus américain a annoncémardi qu'il ne lui avait finalement trouvé aucun repreneur. L'usine pourrait donc bientôt être condamnée à fermer. Quant aux 1 173 ouvriers, ils pourraient perdre leur poste. "Montebourg a enterré Goodyear Amiens", titre le Courrier Picard, ce mercredi 29 mai.

1 000 emplois à Flins ?
En visite dans l'usine Renault de Flins avec Arnaud Montebourg, Carlos Ghosn a indiqué que l'arrivée de la Micra en 2016 pourrait permettre de créer 1 000 emplois.


Les Freescale pointent au chômage
20 minutes le rappelle, ce mercredi matin : neuf mois ont passé depuis la fermeture des ateliers de production de Freescale. "Ceux qui n'ont pas trouvé de travail durant leur congé de reclassement pointent désormais au chômage. Cela concerne selon la CGT quelque 430 salariés sur les 821 licenciés", est-il indiqué sur le site internet du journal.

La morosité des télécoms en Europe
L'Idate a rendu mardi son rapport annuel sur l'économie numérique. L'Europe, et plus particulièrement la France, a perdu du terrain l'an dernier sur les autres zones géographiques dans le numérique, plombée par le recul subi dans l'électronique grand public (EGP) et les services de télécommunications. Les Echos pointe "l'inquiétante morosité des télécoms en Europe".

Astrid Gouzik

 
media