Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Speachme lève 10 millions d'euros pour déployer sa solution de "microlearning" aux Etats-Unis

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Amazon, Tesla et GE utilisent déjà la solution de création de mini-MOOC de Speachme aux Etats-Unis. Mais la start-up nantaise n’entend pas s’arrêter là sur les marchés internationaux : elle vient de lever 10 millions d'euros.

Speachme lève 10 millions d'euros pour déployer sa solution de microlearning aux Etats-Unis
Speachme lève 10 millions d'euros pour déployer sa solution de "microlearning" aux Etats-Unis © Speach Me

Nouvelle levée de fonds pour Speachme. Après une première opération de 2,2 millions d'euros en mars 2016, la start-up nantaise vient de lever 10 millions d'euros. La société réalise cette opération auprès de Red River West, fonds franco-américain co-piloté par Artémis, la société d’investissement de la famille Pinault. Y participe également Alven capital, déjà présent au capital de Speachme. Depuis 2015, elle commercialise une solution permettant au sein d’une entreprise de faciliter le partage de savoirs entre pairs, via de courtes vidéos enrichies réalisées par les salariés eux-mêmes. "Les cas d’usages sont multiples : transmettre des process, notamment dans l’industrie, accompagner la force de vente ou encore faciliter l’intégration des nouveaux salariés", précise Najette Fellache, la PDG de Speachme.

Devenir leader mondial

La première levée de fonds avait permis à la start-up nantaise de franchir un premier cap. Et notamment d’étoffer ses effectifs, passant de 8 à 40 salariés en deux ans.  Speachme ne cache pas ses ambitions : devenir le leader mondial du partage des connaissances entre pairs. Et pour Najette Fellache, l’objectif de cette seconde opération est clair : "imposer Speachme sur le marché français mais aussi de développer notre activité sur le marché américain, où nous accompagnons déjà des grands comptes exigeants tels que GE, Tesla, Amazon, Sodexo ou Medtronics."

Déploiement commercial

 

 

Najette Felache, PDG de Speech Me

 

Depuis son lancement commercial, Speachme cible les grands comptes de tous les secteurs. "Nous comptons 70 % du Cac 40 dans notre portefeuille clients. Notre solution est souvent utilisée au sein d’un site ou une business-unit. A nous maintenant de généraliser son déploiement." Testée d’abord à Saint-Nazaire par Airbus, la solution de Speachme est aujourd’hui utilisée à Toulouse mais  aussi en Allemagne, en Espagne ou au Royaume-Uni.

Tripler les effectifs

Avec le Moyen-Orient et l’Asie, l’Amérique du Nord est l’une des zones cibles de la start-up à l’export. Speachme, qui a déjà des bureaux à Austin et au Canada, prévoit une ouverture à Los Angeles. Mais la start-up (40 salariés - chiffre d'affaires non communiqué) n’en oublie pas son implantation française sur l’île de Nantes où elle vient de prendre de nouveaux locaux. D’ici à fin 2018, ses effectifs devraient tripler. Objectif ?  Renforcer son équipe commerciale mais aussi son pôle R&D. A sa solution orientée mobile, Speachme prévoit d’intégrer des technologies d’intelligence artificielle, de big-data et de réalité augmentée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Denis Fages
16/01/2018 09h38 - Denis Fages

Excellent. Une start-up qui fonce immédiatement à l'international avec l'ambition d'être N°1 sur un marché potentiel immense et en plein essor… On en veut plein comme celle-la ! Bravo pour ce beau démarrage en trombe.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale