Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Standard développe son modèle de magasin autonome dans les universités nord-américaines

La start-up américaine Standard Cognition a noué un partenariat avec Chartwells Higher Education, entreprise spécialisée dans l’offre de restauration dans les collectivités scolaires et universitaires, pour déployer sa technologie de magasin sans caisse ni personnel dans les campus De premiers développements sont actés aux Etats-Unis et au Canada.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Standard développe son modèle de magasin autonome dans les universités nord-américaines
Standard développe son modèle de magasin autonome dans les universités nord-américaines © Standard Cognition

L’entreprise californienne Standard Cognition, connue sous le nom de Standard, a présenté un nouveau magasin autonome à l’Université de Houston. La particularité de ce commerce entièrement automatisé est qu’il ne s’agit pas d’un nouveau magasin puis que la technologie de la start-up a été implémentée au sein d’un Market Next, désormais accessible 24h/24.

Comme pour Amazon Go et sa technologie baptisée "Just Walk Out", l’utilisateur entre en scannant son smartphone, se sert dans les rayons et l’application identifie, via un système de vision par ordinateurs couplé à des capteurs, les produits saisis. Lorsqu’il sort, les références achetées sont facturées sur son compte qui est lié à sa carte bancaire, le ticket étant envoyé par email.
 



Des déploiements prévus dans les mois qui viennent
L’un des atouts de Standard est de proposer un logiciel conçu pour les magasins existants, les achats se réglant via son application mobile ou celle du commerçant. Dans ce cas précis, la plateforme Standard s’intègre à l’application mobile existante de Chartwel. Standard explique par ailleurs garantir l’anonymisation des données et ne pas aider les marques et distributeurs à collecter les habitudes d’achat des utilisateurs.

Le magasin propose une offre réduite, composée de produits de collation à emporter et de boissons chaudes. Dans un contexte de pandémie, l'Université de Houston précise que d’autres déploiements de cette technologie sont prévus dans son campus dans les prochains mois. Standard explique avoir noué un partenariat avec Chartwells Higher Education, entreprise spécialisée dans l’offre de restauration dans les collectivités scolaires et universitaires, avec de prochains déploiements en Caroline du Nord et en Ontario (Canada).

Une start-up qui vise l'Europe
Société fondée en 2017, Standard exploite son propre magasin de 175 m² situé à San Francisco. Ce showroom ouvert au public lui permet d’éprouver ses algorithmes et de convaincre d’éventuels partenaires du retail. Un business model également choisi par Amazon qui, après avoir testé son dispositif pendant deux ans, cherche désormais à le commercialiser auprès de retailers américains. 

Standard a également des velléités en Europe. Elle a annoncé en mai dernier le rachat de la start-up italienne Checkout Technologie, spécialisée dans la gestion des ruptures en magasin. Cette opération doit lui permettre de renforcer sa présence sur le Vieux Continent, où les magasins automatisés, comme le container Boxy et Black Box (Groupe Casino), pour ne citer que la France, commencent à émerger. L’épidémie de Covid-19 a considérablement accéléré certaines solutions dédiées au commerce sans contact. Répondant aux exigences de la distanciation sociale, elles permettent également de limiter le temps consacré aux achats, notamment en amont et au moment du paiement en supprimant le passage en caisse. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media