Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Stanley Robotics déploie son robot voiturier Stan sur 2 000 places de parking à l'aéroport de Lyon

Stanley Robotics, qui propose d'automatiser le stationnement des véhicules à l'aide de boxes et de robots voituriers autonomes baptisés Stan, poursuit le déploiement de sa solution à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry. La start-up s'occupera de 2 000 places à l'été 2020, et espère à terme étendre ce projet à 6 000 places.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Stanley Robotics déploie son robot voiturier Stan sur 2 000 places de parking à l'aéroport de Lyon
Stanley Robotics déploie son robot voiturier Stan sur 2 000 places de parking à l'aéroport de Lyon © Stanley Robotics

Stanley Robotics poursuit le déploiement de sa solution de robots voituriers à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry. La start-up, qui propose d'automatiser le stationnement des véhicules à l'aide de boxes et de robots voituriers autonomes, a annoncé mardi 21 janvier 2020 vouloir étendre sa solution à 2 000 places d'ici à l'été 2020.

 

Un déploiement qui prend du retard, puisqu'il devait initialement avoir lieu fin 2019, mais qui confirme que l'expérimentation, débutée en janvier 2018, se déroule bien. Après des tests peu concluants menés avec le groupe Aéroport de Paris (ADP) sur un parking sous-terrain, Stanley Robotics semble donc avoir trouvé un modèle plus concluant avec Vinci Airports sur un parking de surface.

 

Stan soulève la voiture et va la garer

Le principe de ce robot voiturier est simple. Il suffit de réserver en ligne une place de parking et d'aller le jour J au parking donné. Le client doit alors garer sa voiture dans l'un des boxes installés par Stanley Robotics et se diriger vers les bornes pour scanner sa réservation. Une fois qu'il s'est assuré avoir bien fermé son véhicule, mis le frein à main et récupéré ses affaires, il valide le dépôt de son véhicule. La porte du box se ferme et le robot voiturier Stan peut entrer en action.

 

"La porte s'ouvre de l'autre côté du box et un robot Stan arrive, se glisse sous la voiture et l'attrape par les pneus avec ses petits bras qui la soulèvent pour aller la garer", détaillait en mars dernier Aurélien Cord, fondateur et CTO de Stanley Robotics, à L'Usine Digitale. Au préalable, le client doit indiquer son numéro de vol retour afin que la restitution du véhicule se déclenche lorsque l'avion atterrit. L'utilisateur retrouve alors sa voiture, prête à partir dans l'un des boxes.

 

Un nombre d'utilisateur mensuel croissant

Equipé d'un GPS centimétrique, de Lidars et différents capteurs, Stan se déplace de manière autonome. Un système débarqué doit simplement lui signaler où stationner les véhicules ou les récupérer. En plus du confort pour les clients, cette installation permet d'augmenter la capacité de stockage de 50% grâce à la densification du stationnement et au stationnement multi-files.

 

Pour gérer les 2 000 places de parkings, Stanley Robotics va installer 28 boxes et déployer 7 robots autonomes fonctionnant en simultané. A terme, Stanley Robotics et Vinci Airports aimeraient déployer ce projet sur plus de 6 000 places. Le service de robot voiturier a vu passer 8 000 utilisateurs depuis son lancement et ce chiffre devrait continuer à grimper si l'on en croit la start-up, qui assure que le taux d'utilisateur mensuel augmente en permanence.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media