Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Starck signe le thermostat connecté de Netatmo

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après la station météo de salon connectée, le français Netatmo revisite le thermostat. Il a confié à Starck le design. Prochain produit connecté attendu en janvier 2014.

Starck signe le thermostat connecté de Netatmo
Starck signe le thermostat connecté de Netatmo

Si Netatmo soigne le design de ses produits connectés, il ne s’embarrasse pas de nom compliqué. Son nouveau thermostat connecté, s’appelle "Thermostat pour smartphone by Starck". Contrairement à ce que ce nom indique, l’objet ne permet pas de réguler, voire programmer, la température d’un smartphone, mais bien de piloter à distance une chaudière à gaz, à fuel ou à bois [mais pas électrique, les technologies de régulation étant différentes]. "Selon une enquête d’Accenture, un Français sur trois aimerait pouvoir piloter son chauffage à distance", avance Fred Potter, président Fondateur de Netatmo. Mais selon lui, si l’offre de solutions domotiques parait pléthorique "personne n’a de thermostat pilotable via un smartphone". Son "Thermostat pour smartphone by Starck" devrait permettre de sauter le pas.

Vendu 179 euros à partir de novembre, en ligne, puis dans la distribution spécialisée, il est compatible Android et iOs 6 et 7. Appelé à remplacer les thermostats existants, ce produit connecté fonctionne en Wi-Fi. "Aucun système Wi-Fi ne peut fonctionner avec des piles", explique Romain Paoli, chef produit chez Netatmo, cette technologie étant très consommatrice d’énergie. Pour fonctionner sans fil, poser sur une table ou accroché au mur, il faut donc brancher sur le secteur un boîtier supplémentaire (aussi dessiné par Starck mais assez encombrant), qui sert de router Wi-Fi.

Un écran qui ne consomme pas

En échange, l’heureux possesseur de ce thermostat intelligent pourra régler à distance sa chaudière depuis son smartphone, définir des plages horaires, voire programmer facilement son chauffage, grâce notamment à un questionnaire sur ses habitudes de vie. L’intelligence du thermostat est donc surtout dans l’interface. "Le thermostat permet de régler la température souhaitée sur place par simple pression en haut et en bas du boîtier, raconte Romain Paoli. Mais alors que nous pensions supprimer l’interface, Starck a proposé un écran e-ink, comme celui des liseuses, qui ne consomme de l’énergie que lorsqu’il se rafraîchit." Il a bien sûr aussi signé la forme, et le kit de films de couleur repositionnable, qui permettent d’assortir de thermostat à l’ambiance de la pièce. Un design made in France, pour un produit fabriqué à... Shenzhen, en Chine.

Netatmo ne compte pas s’arrêter là, et devrait continuer à connecter des objets du quotidien. "Nous sommes partis pour sortir deux produits par an. Le prochain sera dévoilé en janvier 2014, au CES de las Vegas", prévient Fred Potter. Mais quels objets domestiques pourraient-il encore connectés, au-delà de la balance et du babyphone déjà revisités par Withings ? Quelqu’un a une idée ?

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale