Starlink et T-Mobile partenaires pour couvrir les zones blanches aux Etats-Unis

Le service d'accès à Internet par satellite de SpaceX et l'opérateur mobile T-Mobile s'allient pour apporter une connexion mobile par satellite aux Américains, même dans les zones reculées, à partir de l'année prochaine.

Partager
Starlink et T-Mobile partenaires pour couvrir les zones blanches aux Etats-Unis

Le service d'accès à Internet par satellite Starlink de SpaceX devrait offrir dès 2023 une offre de connexion directe pour les téléphones mobiles dans les zones blanches. L'opérateur télécom allemand T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom, a annoncé le 25 août dans un communiqué un partenariat avec l'entreprise d'Elon Musk. Il lui permettra d'offrir une couverture réseau partout aux Etats-Unis en passant par la méga-constellation de satellites en orbite basse déployée par SpaceX.

Cette connexion sera relayée par le réseau radio de T-Mobile, et ne nécessitera aucun équipement supplémentaire en sus de leur smartphone pour la "vaste majorité" des abonnés T-Mobile. Autrement dit, pas besoin de téléphone satellite, le seul pré-requis est d'avoir une vue dégagée du ciel.

La connectivité par satellite devrait être incluse par défaut dans les forfaits de l'opérateur, sauf pour les abonnements les moins chers. L'opérateur affirme que cela permettra de couvrir des zones montagneuses, désertiques, maritimes, ou encore les parcs nationaux, dans lesquels les opérateurs télécoms ne peuvent pas installer leurs infrastructures.

SMS, MMS, et MESSAGERIE

Le débit offert (2 à 4 Mb/s) couvrira dans un premier temps des usages simples, tels que les SMS, MMS, et certaines applications de messagerie. "Grâce à cette technologie, T-Mobile prévoit d'offrir à ses clients une couverture pour les usages textuels pratiquement partout aux Etats-Unis sur le continent, à Hawaii, dans certaines parties de l'Alaska, à Porto-Rico et dans les eaux territoriales, même là où le réseau T-Mobile ne passe pas", indique T-Mobile.

"S'il n'y a pas trop de monde dans la zone de couverture, vous pourriez même potentiellement faire un petit peu de vidéo", a ajouté Elon Musk au cours de l'événement annonçant le partenariat, qui se tenait sur la base de lancement de SpaceX à Boca Chica au Texas. Le patron de Tesla a par ailleurs indiqué que ses véhicules électriques utiliseraient ce même réseau pour améliorer leur connectivité.

appel à de futurs partenaires

Une première expérimentation débutera fin 2022 sur plusieurs territoires non détaillés dans le communiqué, après le lancement des satellites Starlink de nouvelle génération, dotés d'antennes plus longues. D'autres opérateurs sont invités à rejoindre le projet pour étendre la couverture à l'international, T-Mobile se déclarant disposé à conclure des accords de roaming (qui permettent aux clients d'utiliser un réseau différent de celui auquel ils sont abonnés).

En octobre 2021, le projet Kuiper d'Amazon, concurrent purement virtuel de Starlink pour l'instant vu que l'entreprise n'a pas encore déployé ses satellites, avait mis la charrue avant les bœufs en passant un accord avec Verizon aux Etats-Unis, pour servir de relais à ses infrastructures télécoms et étendre ainsi sa couverture sans avoir besoin de déployer la fibre dans les zones blanches.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS