Starship Technologies lève 42 millions de dollars pour ses robots de livraison autonomes

La start-up Starship Technologies, qui développe un robot de livraison autonome, lève 42 millions de dollars. Un apport financier complété par un prêt de 57 millions de dollars de la Banque européenne d'investissement (BEI). De quoi poursuivre le déploiement de ses robots.

Partager
Starship Technologies lève 42 millions de dollars pour ses robots de livraison autonomes

Starship Technologies, spécialiste des petits robots de livraison autonome, a annoncé le 1er mars 2022 avoir levé un total de 100 millions de dollars à l'occasion d'une série B. Dans le détail, la start-up a levé 42 millions de dollars en capitaux, qui complètent un prêt de 50 millions d'euros (57 millions de dollars) accordé par la Banque européenne d'investissement (BEI) fin janvier.

A l'origine fondée en Estonie, la start-up a désormais son siège social à San Francisco. Sa levée de fonds de 42 millions a été réalisée auprès du Japonais NordicNinja et de l'Estonien Taavet+Sten. Ont également contribué TDK Ventures et Goodyear. Starship Technologies a récupéré un total de 202 millions de dollars depuis sa création en 2014.

Une flotte de 1700 robots
Pour se faire livrer, dans les endroits où c'est possible, il suffit de télécharger l'application Starship Food Delivery. Le client peut choisir parmi une gamme de produits les aliments et boissons qu'il désire recevoir. Puis, il met indique sur la carte à l'endroit où il souhaite être livré. Il peut alors observer le trajet du robot jusqu'à lui grâce à une carte interactive. Une fois ce dernier arrivé, le client reçoit une alerte et peut le déverrouiller via l'application.

Starship Technologies assure réaliser des livraisons pleinement autonomes avec ses robots électriques. Surtout, elle met en avant le fait d'avoir atteint des coûts de livraison inférieurs à ceux d'une livraison réalisée par un humain. Une nécessité si elle veut pouvoir à terme être rentable. A date, Starship Technologies a réalisé plus de trois millions de livraisons commerciales et ses robots ont parcourus plus de 5 millions de kilomètres. La start-up exploite quotidiennement une flotte de plus de 1700 robots.

De nombreux concurrents
Avec cet apport financier, Starship explique vouloir agrandir son service de livraison pour répondre à la demande croissante. De nouvelles villes en Amérique du Nord et en Europe vont accueillir ses robots, dont des dizaines de campus universitaires aux Etats-Unis. "Le marché de la livraison autonome a pris de l'ampleur ces dernières années et nous pensons qu'il va vraiment décoller cette année", déclare Alastair Westgarth, CEO de Starship Technologies, dans un communiqué.

La start-up a triplé ses livraisons en 2021 et elle assure que sa croissance suit celle du secteur plus général de la livraison alimentaire. La taille du marché des robots de livraison autonomes devrait atteindre 55 milliards de dollars d'ici 2026, selon Facts & Factors.

Starship Technologies est loin d'être le seul à s'être lancé dans ce défi. Serve Robotics, qui est née en 2017 au sein des équipes de Postmates avec la même ambition, assure avoir un robot 100% autonome. Amazon se penche également sur ce sujet avec son robot Scout. Tout comme Nuro, Yandex ou encore Panasonic. En France, Twinswheel développe différents robots de livraison et mène une expérimentation grandeur nature à Montpellier.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS