Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

StarVR serait en difficultés financières et pourrait être vendu ou absorbé par Acer, d’après Digitimes

mis à jour le 03 décembre 2018 à 15H58
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs StarVR serait sous la pression d’Acer, son actionnaire majoritaire, alors que son casque de réalité virtuelle tarde à arriver sur le marché. Le média taïwanais Digitimes rapporte que l’entreprise aurait trois mois pour arrêter de perdre de l’argent, faute de quoi elle serait soit vendue, soit absorbée au sein d’Acer.

StarVR serait en difficultés financières et pourrait être vendu ou absorbé par Acer, d’après Digitimes
StarVR serait en difficultés financières et pourrait être vendu ou absorbé par Acer, d’après Digitimes © StarVR

C’en est-il bientôt fini de StarVR ? La coentreprise de Starbreeze (qui en détient 33%) et Acer (66%), qui développe un casque de réalité virtuelle haut de gamme à destination du marché professionnel, serait en sursis d’après Digitimes.

 

Trois mois pour arrêter de perdre de l'argent

Le média taïwanais rapporte qu’Acer aurait donné trois mois à StarVR pour arrêter de perdre de l’argent, faute de quoi l’entreprise pourrait être soit liquidée, soit vendue. Dans le premier cas, les sources de Digitimes affirment que l’intégralité des employés de StarVR rejoindrait Acer. Dans le second, les acheteurs pressentis seraient chinois ou japonais. Pour référence, au premier semestre 2018 StarVR a enregistré des pertes d’environ 3,79 millions de dollars. L’Usine Digitale a pris contact avec StarVR pour obtenir un commentaire sur le sujet, mais n’a pas obtenu de réponse.

 

Starbreeze aussi dans la tourmente

Cette information survient alors que StarVR a été délisté de la bourse de Taïwan le 9 novembre (sur laquelle elle était rentrée le 23 mai), et que ses actionnaires doivent se réunir le 27 décembre pour décider si l’entreprise doit rester publique ou pas. En parallèle, Starbreeze a annoncé ce 3 décembre qu'elle se place sous l'autorité du tribunal de Stockholm suite à ses propres difficultés financières.

 

La nouvelle a été accompagnée de la démission du CEO de l'entreprise, Bo Andersson. Dans cette affaire, Starbreeze met en cause les délais dans la sortie du jeu "Overkill's The Walking Dead", mais il est difficile de ne pas y voir aussi un échec de la stratégie d'expansion dans le divertissement hors du domicile qu'avait entrepris Bo Andersson.

 

Un projet made in France... qui tarde à être commercialisé

Pour rappel, le cœur des équipes de StarVR est en France, à Paris. StarVR est né du rachat du projet français InfinitEye par Starbreeze en 2015, avant que la coentreprise avec Acer ne soit créée en 2016. Acer et Starbreeze en possédaient à l’origine 50% chacun, mais le constructeur taïwanais a pris une participation majoritaire en octobre 2017 lorsqu'il y a injecté 5 millions de dollars supplémentaire. Starbreeze semblait alors peu enclin à continuer d'investir dans le projet.

 

StarVR développe son casque depuis des années, et des prototypes en ont été distribués depuis trois ans, mais le produit fini tarde à se matérialiser. Il a finalement été présenté en août, lors du Siggraph 2018, mais sans qu’une date de sortie ne soit annoncée. Il est possible depuis la semaine dernière de demander à obtenir le kit de développement (pour 2800 euros), mais il faut passer par un formulaire et attendre d’être recontacté. En attendant, dans des parcs de réalité virtuelle comme Illucity, les expériences créées par Starbreeze comme Ape-X, Knightfall ou The Raft tournent sur des HTC Vive Pro.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale