Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Steve Ballmer devient le premier actionnaire individuel chez Microsoft

En revendant près de 8 millions de titres les 29 et 30 avril, Bill Gates a perdu sa place de premier actionnaire de Microsoft, au profit du néo-retraité Steve Ballmer.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Steve Ballmer devient le premier actionnaire individuel chez Microsoft
Steve Ballmer devient le premier actionnaire individuel chez Microsoft © Microsoft

Les retraités ont la belle vie chez Microsoft. Les deux anciens PDG de l'entreprise, Bill Gates et Steve Ballmer, sont les premiers actionnaires privés du groupe, avec environ 4% du capital chacun. Changement notable : fin avril, Steve Ballmer est devenu le tout premier actionnaire individuel de Microsoft grâce à la vente de près de 8 millions de titres par son prédécesseur. En effet, les 29 et 30 avril, il a vendu pour plus de 317 millions de dollars de titres.

Rien d'inhabituel : l'ancien patron procède régulièrement à la vente de titres. Mais c'est un nouveau signe tangible de son retrait progressif de l'entreprise qu'il a fondée. Bill Gates conserve toujours 330 millions de titres Microsoft (d'une valeur de 13 milliards de dollars) : s'il continue de se désengager au rythme actuel, il ne sortira du capital de l'entreprise qu'en 2018.

Bill Gates n'est plus président du conseil d'administration de Microsoft mais il y possède toujours un siège et conseille le nouveau PDG, Satya Nadella.

qui sont les principaux actionnaires ?

Qui sont les autres actionnaires de poids au sein de Microsoft ? L'investisseur activiste Mason Morfit a fait une entrée de poids dans le capital de l'entreprise, achetant pour 2 milliards de dollars de titres en 2013 (ce qui équivaudrait à moins de 1% des parts). L'homme a d'ailleurs fait son entrée au conseil d'administration le mois dernier.

Les autres actionnaires individuels ne possèdent qu'un poids infime. De très nombreux actionnaires institutionnels complètent le tour de table, en premier lieu le fonds d'investissement américain The Vanguard Group, qui détient 4,51% de Microsoft, ou la société de services financiers State Street Corporation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media