Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

STMicroelectronics n'en a pas fini avec les restructurations

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

STMicroelectronics prévoit de fermer ou de vendre 10 à 15 % de ses activités dans le but de réduire ses coûts, pour faire face à la hausse de l'euro.

Carlo Bozotti, le directeur général du fabricant de semi-conducteurs franco-italien, a déclaré au Financial Times qu'il souhaitait économiser 150 millions de dollars en réduisant l'activité ou en fermant six usines. Il espère par ailleurs externaliser 20 % de la production, contre 10 % actuellement. Enfin, l'entreprise devrait se désengager de trois à cinq de ses 30 divisions produits.

STM a déjà procédé à de grosses restructurations en 2007, impliquant la filialisation de son activité de production de mémoires flash, et un plan de fermeture d'usines concernant 4 000 salariés. Mais cela n'est pas suffisant pour compenser les 5 % d'augmentation trimestrielle des coûts due à la baisse du dollar , a expliqué Carlo Bozotti. Cela pèse sur les marges, et a entraîné un manque à gagner de 140 millions de dollars sur la marge opérationnelle au premier trimestre. En effet, les ventes du groupe sont facturées en dollars, mais 40 % des coûts de production et les deux tiers des coûts de recherche et développement sont en euros.

Les décisions concernant ces nouvelles restructurations devraient être prises dans les prochains mois.

R.K.


En savoir plus :
STMicroelectronics veut racheter 30 millions de ses actions
STMicroelectronics dément la nomination à sa tête de Thierry Breton