Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

STMicroelectronics noue un partenariat stratégique avec Hyundai

Après l’accord de collaboration conclu avec Audi, le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics noue un partenariat similaire avec Hyundai. Une façon de conforter son positionnement sur le marché de l’automobile, qui constitue l’un de ses cinq nouveaux axes prioritaires de développement.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

STMicroelectronics noue un partenariat stratégique avec Hyundai
STMicroelectronics noue un partenariat stratégique avec Hyundai © chris1h1 - Flickr - C.C.

Le repositionnement stratégique de STMicroelectronics se concrétise avec la conclusion d’un accord de collaboration en R&D avec l’équipementier automobile Hyundai Autron, filiale du constructeur coréen automobile Hyundai Motor. Il s’agit du deuxième partenariat de ce type dans l’automobile après celui conclu en octobre 2012 avec le constructeur allemand Audi.

Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs ne veut plus se contenter de son rôle de fournisseur de composants électroniques à des équipementiers automobiles comme Bosch, Continental ou Valeo. Il veut aussi développer des liens stratégiques directement avec les constructeurs de véhicules. "Les constructeurs automobiles ne sont pas nos clients directs, explique Jean-Marc Chery, directeur des circuits numériques, de la technologie et de la recherche chez STMicroelectronics. Mais en travaillant avec eux en R&D, il y a des chances qu’ils imposent à leurs équipementiers les innovations que nous aurons développées en commun."

Les ingénieurs de STMicroelectronics et Hyundai Autron démarreront un projet de développement de composants électroniques destinés aux applications de transmission, et plus particulièrement pour la gestion de moteur. Les deux entreprises explorent les possibilités d'élargir leur coopération à d'autres applications. Les innovations produites conjointement devraient faire leur apparition dans la prochaine génération de véhicules.

En difficultés sur le marché des mobiles à cause de l’effondrement de son ancien premier client Nokia, STMicroelectronics a revu en décembre 2012 son positionnement sur le marché en se retirant d’ici au troisième trimestre 2013 de ST-Ericsson, sa coentreprise avec Ericsson spécialisée dans les puces pour mobiles. La priorité va désormais aux applications embarquées. Les composants électroniques pour l’automobile figurent parmi les cinq secteurs prioritaires de développement pour le groupe dans les années à venir, aux côtés des circuits d’imagerie, des capteurs à Mems, des composants intelligents de puissance et des microcontrôleurs.

Pour l’automobile, STMicroelectronics couvre un large éventail de composants électroniques, depuis les mémoires Flash embarquées jusqu’aux capteurs de mouvements MEMS utilisés dans les commandes de châssis avancées, en passant par les composants de puissance pour le contrôle des moteurs et de l'éclairage, les imageurs CMOS et processeurs d’imagerie pour systèmes de sécurité, ou encore les processeurs d’application des appareils d'aide à la navigation.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale