Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Stockly connecte les stocks des e-commerçants pour résoudre l'indisponibilité des produits

Créé en 2017, Stockly s’est donné pour mission de résoudre les indisponibilités des produits en ligne,  notamment dans le secteur du textile. La start-up, qui a été choisie avec 8 autres jeunes pousses pour participer au programme d’accélération SAP.iO Foundry Paris, a mis au point une solution qui connecte les stocks de différents e-commerçants afin d’augmenter les taux de conversion.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Stockly connecte les stocks des e-commerçants pour résoudre l'indisponibilité des produits
Oscar Walter et Eliott Jabès. © Stockly

L’indisponibilité d’un produit en ligne peut entraîner jusqu’à 30% d’abandons de panier. "C’est une expérience dégradée pour le consommateur", constate Eliott Jabès, CEO de Stockly. Particulièrement touché par ce phénomène, le marché de la mode, où certaines tailles et pointures sont plus demandées que d’autres, et plus fréquemment en rupture de stock.

 

Un dispositif transparent pour le client

Pour remédier à cette problématique, qui peut entraîner une perte de chiffre d’affaires significative pour l’e-commerçant, Stokly a imaginé une plateforme qui connecte les stocks en ligne. "Nous permettons aux e-commerçants de continuer à vendre lorsqu'ils sont en rupture en faisant expédier le produit par un autre vendeur du réseau Stockly", poursuit Eliott Jabès. Le réseau est constitué d’une centaine de partenaires, c’est-à-dire d’autres retailers, multimarques, du réseau de distribution, qui envoie le produit manquant en marque blanche. Pour l’acheteur, le dispositif est transparent, car il commande sur le site sur lequel il souhaite acheter la référence. En backoffice, Stockly scrute les flux de produits disponibles sur les catalogues et les "matche" avec les produits avant que la rupture ne se présente via un algorithme prédictif.

 

Les Galeries Lafayette, premier retailer séduit

Si la référence est expédiée par un autre-e-commerçant, la vente est attribuée au site où le produit était disponible, à un prix négocié. Le commerçant ne disposant pas du produit en stock prélève une commission sur la vente dont il a lui-même fixé le prix. Un partenariat gagnant pour chacune des parties, puisque la vente est réalisée par plusieurs acteurs... au lieu d’être perdue par un seul. "Le fournisseur réalise une vente additionnelle sans coût marketing", ajoute Eliott Jabès.

 

Encore jeune sur le marché, la solution a néanmoins séduit les Galeries Lafayette, qui affiche une augmentation de 13% de la disponibilité des produits sur la catégorie chaussures, et +6% des ventes après un mois de test. La jeune pousse, qui vient d’intégrer le programme d’accélération de SAP, espère bien profiter du portefeuille clients de l'éditeur de logiciels...

 

Rendez-vous au SIdO 2019, un événement L’Usine Digitale !

 

Vous souhaitez connaître les dernières innovations en matière d’IoT, de robotique et d’IA, rencontrer les acteurs du secteur et assister à des démonstrations adaptées à votre business ? Rendez les 10 et 11 avril au Sido à Lyon. Inscrivez-vous dès maintenant

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media