Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Stratasys imprime en 3D, en couleurs et dans plusieurs matériaux

Au salon SolidWorks World 2014, organisé par Dassault Systèmes à San Diego, Stratasys lance la première imprimante 3D à la fois multi-couleurs et multi-matériaux. Une innovation qui donne le champ libre à toute une nouvelle variété d’applications.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Stratasys imprime en 3D, en couleurs et dans plusieurs matériaux
Stratasys imprime en 3D, en couleurs et dans plusieurs matériaux © DR

Chaque semaine ou presque son lot d’innovations en matière d’impression 3D. Avec le lancement de la Objet500 Connex3, c’est au tour de Stratasys de repousser les limites de la fabrication additive. "Il s’agit de la première imprimante au monde à imprimer en multi-couleurs et multi-matériaux", annonce Bruce Bradshaw, le directeur commercial de la société américaine.

La technologie utilisée est celle de l’impression par jet d’encre photopolymère. Comme dans une imprimante à jet d’encre classique, la matière première se présente sous forme liquide. Cette encre est photosensible : l’imprimante la dépose goutte à goutte, par couches successives de 16 microns, puis chaque couche est flashée par des rayons ultra-violets ce qui a pour effet de la solidifier.

Plus de cinq cent nuances

Cette technique n’est pas nouvelle. Stratasys propose des imprimantes à jet d’encre photopolymère depuis décembre 2012, date de sa fusion avec l’Israélien Objet. Mais la particularité de l’Objet500 Connex3 est de disposer de trois têtes d’impression. Résultat : en choisissant trois couleurs de base dans le catalogue d’encres de Stratasys, il est possible d’obtenir plus de cinq cent nuances différentes. Le constructeur propose même une encre totalement transparente, pour un aspect proche de celui du verre. Surtout, toutes ces encres colorées sont disponibles dans différents grades de dureté. Les imprimantes bi-matière existaient déjà, Stratasys en propose désormais trois. Il est donc possible d’imprimer des pièces avec une ossature très rigide, une enveloppe souple et certaines parties à l’aspect proche du caoutchouc.

Au salon SolidWorks World, organisé à San Diego(USA) par Dassault Systèmes, l’Américain présentait différents objets fabriqués avec cette nouvelle imprimante, parmi lesquels une paire de lunettes. Cette dernière dispose de verres transparents, d’une monture en plastique rigide et d’éléments souples pour le contact avec le nez et les oreilles. Une vraie paire de lunettes, donc, mais fabriquée d’une seule pièce. De quoi regarder l'avenir de l'impression 3D d'un oeil neuf...

A San Diego, Frédéric Parisot

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale