Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Stratosfair réunit 550 000 euros pour déployer un réseaux de datacenters locaux à impact positif

Déployer le premier réseau de datacenter de proximité et bas carbone de France, c’est l’ambition de Stratosfair. La jeune société bretonne prévoit une première implantation au printemps 2022 près de Lorient.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Stratosfair réunit 550 000 euros pour déployer un réseaux de datacenters locaux à impact positif
Le premier datacenter, et sa serre en arrière-plan, sera installé près de Lorient. © Stratosfair

Fondé début 2020, Stratosfair se donne pour objectif de déployer le premier réseau de datacenters de proximité et bas carbone en France. "L’idée est de pouvoir remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables. Et d’auto-consommer sur site, l’énergie produite par les baies informatiques. La chaleur fatale sera récupérée pour de la culture sous serre", détaille Béranger Cadoret, à la tête de la start-up, souhaitant ainsi enrayer la pollution induite par le fonctionnement d’un datacenter.

Des petits datacenters
Stratosfair mise sur un concept de "edge datacenter". "Ils regrouperont de 8 à 32 baies. Elles seront installées des conteneurs de 20 pieds réhabilités posés sur des plots en béton pour limiter l’impact au sol. Chaque conteneur hébergeant 8 baies, nous pourrons dimensionner facilement les datacenters aux besoins de nos clients. Et aisément dupliquer ce modèle à l’échelle nationale." Avec ce système, Stratosfair compte installer ses datacenters en zones urbaines comme rurales à proximité des utilisateurs finaux afin de réduire les besoins en bande passante et en énergie.

Dans le Morbihan
Pour avancer sur son projet, la start-up vient de réunir une première enveloppe de 550 000 euros. "Nous avons porté à 110 000 euros notre capital via l’entrée de trois actionnaires. Et comptons sur l’appui d’un pool bancaire." Dans son projet, Béranger Cadoret est notamment soutenu par Séverin Pellegrini, Bastien Delomel et Julien Leroy du cabinet de conseil en innovation Palo It. Ces derniers, qui investissent à titre privé, ont rejoint le comité stratégique de Stratosfair.

Ce financement permet à la start-up de lancer l’installation d’un premier datacenter sur la zone d’activités de Lanester près de Lorient dans le Morbihan. "Le permis de construire a été accordé, les travaux devraient commencer d’ici la fin octobre pour une mise en production prévue en avril 2022", confirme Béranger Cadoret.
 
20 panneaux solaires
La construction du datacenter et la réalisation du conteneur seront opérées par Cegelec Angers Data Center. 20 panneaux solaires pour l’équivalent 8 kilowatt-crête y seront posés. "A ce stade, cela permettra d’assurer 30 % de la consommation d’énergie de l’équipement. Mais cela sera affiné en fonction de la charge du datacenter."

Pour le reste, Stratosfair fera appel à la coopérative Enercoop. "A terme, cette source d’alimentation doit devenir la “voie B“ de l’équipement", prévoit Béranger Cadoret évoquant l’ajout possible d’autres panneaux solaires ou d’autres sources d’énergies renouvelables comme une pile à hydrogène.

Les cibles de Stratosfair
Avec ces datacenters à impact positif, la start-up cible notamment les acteurs engagés dans des démarches de transition écologique souhaitant externaliser à proximité les sauvegardes de leurs systèmes d’informations.

"Des baies dédiées seront proposées à location avec un accès sécurisé et autonome au site Mais on cible aussi les TPE avec la location d’un ou plusieurs serveurs dans une baie mutualisée." Un compteur carbone, ancré dans la blockchain, permettra de calculer la réduction des émissions induite pour chaque client par l’utilisation d’un datacenter de Stratosfair.

Des data centers clés-en-main
Mais la start-up entend aussi commercialiser des datacenters clés en main aux collectivités ou aux grands-comptes. "Nous avons déjà des marques d’intérêt de cinq à six structures, qui souhaitent par ce biais, renforcer l’attractivité de leurs zones d’activités et/ou minimiser leurs impacts environnementaux."

Sur ces projets clé-en-main, Béranger Cadoret envisage la création d’une société par implantation. "Stratosfair pourrait y être partie prenante, mais il s’agit aussi d’ouvrir le financement à différents acteurs d’un même territoire." D’ici fin 2022, l’entrepreneur souhaite avoir, en plus de celui de Lanester, quatre autres sites bien avancés en termes de construction ou en cours d’étude.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.