Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Stripe lève 600 millions de dollars pour accélérer sa croissance en Europe

Levée de fonds La fintech californienne annonce avoir bouclé une nouvelle levée de fonds qui porte sa valorisation à 95 milliards de dollars. Stripe souhaite avec ce tour de table accélérer sur le Vieux continent mais aussi se renforcer auprès des grands comptes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Stripe lève 600 millions de dollars pour accélérer sa croissance en Europe
John Collison (Stripe). © Stripe

Nouveau tour de table pour Stripe. Le spécialiste américain de l’infrastructure technologique de services financiers a annoncé le 14 mars un nouveau tour de table de 600 millions de dollars auprès de différents investisseurs dont Allianz, Axa, Baillie Gifford, Fidelity Management & Research Company, NTMA (Ireland National Treasury Management Agency) et Sequoia Capital.

Ce cycle de financement, qui porte la valorisation de la fintech américaine à 95 milliards de dollars, vise à accélérer les investissements dans ses opérations en Europe, dont sa présence en France, mais aussi répondre à l'augmentation de la demande des grandes entreprises européennes et étendre sa plateforme mondiale de paiements et de trésorerie.

"Nous allons investir beaucoup plus en Europe cette année, en particulier en Irlande", ajoute John Collison, président et cofondateur. La start-up annonce également sa prochaine disponibilité au Brésil, en Inde, en Indonésie, en Thaïlande et dans les Emirats arabes unis.

Shopify, Decathlon et 24S parmi les nouveaux clients
Pour rappel, Stripe a construit une infrastructure permettant aux entreprises de transférer de l'argent rapidement, de façon fiable et programmatique partout dans le monde. Baptisée Global Payments and Treasury Network (GPTN), elle est complétée par une gamme de produits et de services.

Créée il y a 10 ans, Stripe est aujourd’hui disponible dans 42 pays, dont une trentaine de pays européens. Elle explique avoir conquis récemment Axel Springer, Vivendi, Shopify, Decathlon, 24S (site e-commerce de LVHM), Jaguar Land Rover ou encore Le Tanneur. Elle compte également parmi ses clients Deliveroo, Doctolib, Glofox, Klarna, N26, UiPath et Vinted. Le segment des grands comptes "a plus que doublé en volume d'une année sur l'autre" et il est désormais le segment le plus important de la start-up de San Francisco.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.