Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Studio Moebius dévoile son premier escape game en réalité virtuelle, Quantum Anomaly

Un nouvel arrivant débarque sur la scène du divertissement hors du domicile en réalité virtuelle. Il s'agit de Studio Moebius, une jeune entreprise parisienne qui vient de débuter la commercialisation de sa première production, baptisée Quantum Anomaly.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Studio Moebius dévoile son premier escape game en réalité virtuelle, Quantum Anomaly
Studio Moebius dévoile son premier escape game en réalité virtuelle, Quantum Anomaly © Studio Moebius

Les créateurs de contenus pour les attractions de réalité virtuelle hors du domicile se multiplient en France. L'un d'entre eux est Studio Moebius, créé il y a un an et demi à Paris par Catherine Schwartz, ingénieure en informatique de formation. "Je me suis lancée dans la VR car c’est un outil qui permet d’avoir à la fois un côté technique poussé et un aspect artistique fort," déclare l'intéressée. Après une phase de R&D pour valider la faisabilité technique de son projet, elle s'attelle à la création d'un escape game. Il est désormais terminé et sa commercialisation vient de démarrer.

 

Des interactions avec des objets physiques, sans contrôleurs

L’expérience s’appelle Quantum Anomaly. Il s'agit d'un escape game collaboratif, qui embarque une équipe de deux à quatre joueurs dans un espace pouvant aller jusqu'à 20 mètres carrés. Ces derniers sont équipés de casques HTC Vive Pro et d'ordinateurs sac à dos. L'une des forces de l'expérience est qu'elle se fait sans contrôleurs, uniquement avec les mains (qui sont trackées à l'aide de modules Ultraleap). L'immersion est réhaussée par l'interaction avec des objets physiques, qui sont aussi trackés par le système et que les joueurs peuvent manipuler et s'échanger de façon naturelle.

 

 

La thématique est la science-fiction et plus précisément la physique quantique. "La base du scénario est qu'on a réussi à traverser les dimensions grâce à la physique quantique, explique Catherine Schwartz. Mais évidemment un problème survient : les dimensions se déstabilisent et les chercheurs ont perdu le contact avec Ezechielle, l'intelligence artificielle en charge du voyage interdimensionnel, donc ils envoient une équipe." L'équipement de réalité virtuelle est mis en scène comme permettant de voyager de dimension en dimension. Dans chaque dimension (qui n’ont pas le même stade de délabrement), les joueurs sont accueillis par une version d'Ezechielle, et doivent trouver les informations nécessaires pour réparer les dégâts.

 

 

De premiers déploiements prévus en 2020

L'attraction dure une heure au total, dont 45 minutes dans le jeu (le reste est alloué aux briefing et debriefing). En cas de besoin le niveau de difficulté peut être adapté pour aider les joueurs à progresser. Le prix visé est aux alentours de 30 euros par personne. Si Quantum Anomaly n'a encore été déployé chez aucun exploitant – les premiers contrats sont attendus en 2020 – Catherine Schwartz se montre confiante quant à son potentiel. Il faut dire qu'il a gagné le prix de la meilleure expérience VR lors du salon Virtuality 2019, prix sponsorisé par Illucity.

 

L'objectif de la dirigeante, une fois ses revenus assurés, est de pouvoir proposer différentes expériences sur le même format, qui pourront tourner dans la même installation. "Ce sera soit différents épisodes de Quantum, soit d’autres scénarios", détaille-t-elle. Studio Moebius développe également en parallèle un petit catalogue de jeux d’arcade pour compléter son offre. Le premier d'entre eux place le joueur dans une forêt japonaise en voxels dans laquelle il doit attraper des fantômes. "C'est réservé aux pros pour le moment, mais on réfléchit aussi à une sortie sur l'Oculus Store. On le porte sur Quest actuellement," précise Catherine Schwartz.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media