Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Suite au scandale sur la vente de données personnelles, Avast va fermer sa filiale Jumpshot

La polémique n'a cessé d’enfler depuis que les médias ont révélé qu’une filiale d’Avast, Jumpshot, revendait les données personnelles des utilisateurs de l’antivirus. Pour y mettre un terme, l'entreprise tchèque de cybersécurité annonce la fermeture prochaine de l’entité incriminée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Suite au scandale sur la vente de données personnelles, Avast va fermer sa filiale Jumpshot
Suite au scandale sur la vente de données personnelles, Avast va fermer sa filiale Jumpshot © Pixabay/Pexels

C'est officiel : Jumpshot plie les gaules. Avast a affirmé ce jeudi 30 janvier 2020 qu’il va progressivement mettre fin aux activités de sa filiale de marketing web, dans l’espoir d’apaiser la polémique qui enfle depuis la mi-décembre au sujet de la confidentialité des données de ses utilisateurs. Cette annonce intervient au lendemain du début de l’examen, en interne, des pratiques de la société incriminée. Pour autant, le groupe maintient que celle-ci a toujours agi "dans les limites de la loi" depuis son rachat par l'entreprise tchèque en 2013.

 

DES CENTAINES D’EMPLOYéS SUR LA SELLETTE

"La protection des personnes est la priorité absolue d'Avast et doit être intégrée dans tout ce que nous faisons dans notre entreprise et, donc, dans nos produits. Le contraire est inacceptable", a déclaré par voie de communiqué Ondrej Vlcek, directeur général du groupe, à l’origine de cette décision. Si la date effective de fermeture de Jumpshot n’a pas été avancée, l’entreprise a prévenu que l’opération affectera "des centaines d’employés". Si Avast dit vouloir "rendre la transition la plus douce possible" pour ces derniers, il ne devrait néanmoins pas être en mesure de leur proposer de nouveaux postes.

 

Avast a justifié sa décision par sa "vision pour 2020 et au-delà", visiblement incompatible avec une telle collecte de données personnelles. "Du fait de la nature changeante des menaces qui planent sur les internautes, nous nous concentrerons sur l’innovation et l’amélioration de nos solutions au bénéfice des utilisateurs et de la protection de leur vie privée", a garanti Ondrej Vlcek, précisant que la fermeture de Jumpshot n'affectera pas les résultats de son exercice 2019. Avast aura fort à faire pour regagner la confiance de son public. Les craintes sont de mises quant à son avenir, tant cette dernière est primordiale pour connaître le succès dans ce secteur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media